L’anxiété.. peut-elle nuire à votre fertilité?

Quand certains couples envisagent de concevoir un enfant, ils se tournent automatiquement vers toute méthode, qui à leur connaissance, soutient naturellement la fertilité. Cependant, ils sont parfois surpris de ne pas percevoir les résultats qu’ils attendent, et des années peuvent s’écouler sans qu’ils aient de réponses à leurs questions.

Par ailleurs, même dans des cas où certaines femmes réussissent à tomber enceintes, elles peuvent subir soudainement des fausses couches, avant le terme de leurs grossesses et sans raisons évidentes.

La femme a beau régler son régime alimentaire et n’avoir aucun problème de santé ou antécédent familiaux, et malgré cela le problème demeure présent. Le point commun entre ces femmes n’est rien d’autre que leur état émotionnel : elles se sentent anxieuses de voir que rien ne marche quand tout va bien. Elles ne se doutent pas que leur ennemi imprévisible, ne peut être ni plus ni moins que l’anxiété elle-même !

Le lien étroit entre le stress et la fertilité

Il n’est certainement pas facile de s’avancer sur toutes les raisons qui font qu’un couple ait plus de chances de concevoir facilement et rapidement quand d’autres éprouvent beaucoup plus de difficultés. Cependant les recherches suggèrent que le stress peut s’avérer être un facteur déterminant qui peut affecter vos plans de conception.

Nombreuses sont les études récentes qui sont parvenue à relier le taux de stress quotidien de la femme à la baisse de ses chances de fécondation et donc de grossesse. En effet, parmi les femmes qui avaient des taux élevés d’alpha-amylase, une des enzymes caractéristiques du stress, ont pris presque 30% plus de temps à tomber enceinte comparées à d’autres qui en ont moins.

Votre corps aurait tendance à estimer que votre période de stress n’est pas une bonne conjoncture pour envisager d’avoir un enfant. Le problème rejoint aussi le fait que les femmes qui souffrent d’anxiété ont moins souvent de désir sexuel, et leur consommation de caféine peut aussi jouer un rôle dans ce sens.

Le stress a donc une dominance capitale sur votre équilibre hormonal et sur le processus de fécondation.

Quelle pourrait-être la solution ?

Toutes les femmes n’ont évidemment pas la même réponse au stress quand il s’agit de conception, mais c’est une possibilité à ne pas négliger, car stresser de ne pas pouvoir tomber enceinte les fait entrer dans un cercle vicieux : le stress qui conduit à ne pas avoir de conception réussie engendre encore plus de stress.

C’est la raison pour laquelle les femmes qui souffrent de ce problème doivent essayer de diminuer les taux d’anxiété dans leur vie quotidienne, soit en changeant de routine ou en s’investissant dans de nouvelles activités. Elles peuvent aussi opter pour la méditation, le Yoga ou les thérapies de gestion de stress.

Faire intervenir votre partenaire peut également être une solution : les recherches prouvent que femmes et hommes gèrent le problème de façons différentes. Les femmes cherchent plus le support émotionnel, tandis que les hommes s’investissent dans la recherche de solution. Cette déconnexion peut faire durer le problème. Les psychologues s’affirment à dire que rafraîchir votre relation de couple peut vous aider à surmonter cette épreuve.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire