Comment l’IA peut aider à lutter contre le COVID-19 ?

Alors que le monde est confronté à un nouveau défi en essayant de s’adapter et de se défendre contre le coronavirus, l’intelligence artificielle offre un nouvel espoir qu’un remède pourrait être développé plus rapidement que jamais.

L’intelligence artificielle et la découverte de médicaments

L’intelligence artificielle (IA, ou AI en Anglais pour Artificial Intelligence) signifie d’abord l’ensemble de concepts basés sur des programmes informatiques complexes capables de simuler des traits d’une intelligence réelle, notamment l’intelligence humaine. 

Le domaine de l’IA est une mer profonde qui progresse en un clin d’œil. Des recherches, des formations et des études sont constamment programmées et actualisées pour suivre le rythme de développement de la technologie. IAIDL AI Certification propose en effet une grande variété de certifications internationales avec des programmes en IA à distance destinés à toute personne souhaitant devenir pleinement compétente dans l’utilisation des outils d’IA et en faire carrière.

A savoir que les applications de l’intelligence artificielle sont aujourd’hui exploitées dans les essais cliniques pour améliorer les taux de réussite et réduire les coûts associés aux essais. Ainsi, les objectifs de l’IA dans ce sens sont de synthétiser et d’analyser de vastes quantités d’informations pour aider les scientifiques à comprendre les mécanismes des maladies, à concevoir des médicaments ou à optimiser un composé avec certaines propriétés. 

La conception de médicaments et de vaccins potentiels basée sur l’IA est donc liée à la structure moléculaire des médicaments. L’apprentissage automatique est utilisé pour prédire les cibles potentielles de maladies suite à un triage de données. Or, ces dernières sont ensuite introduites dans l’application de conception de médicament qui optimise les composés avec les propriétés envisagées.

L’IA et la lutte contre le coronavirus

La pandémie de COVID-19 est devenue un test important pour beaucoup de chercheurs, qui veulent démontrer la valeur de leurs technologies et aider le monde à traverser cette crise plus rapidement.

La compréhension des structures protéiques du coronavirus constitue la base d’un médicament ou d’un vaccin efficace. La filiale « Google Deepmind » a en effet utilisé son moteur d’intelligence artificielle pour annoncer la structure de six protéines liées au coronavirus. Bien qu’elles n’aient pas été vérifiées expérimentalement, des modélisations 3D de protéines ont été mises à disposition des chercheurs pour contribuer à la recherche menant finalement à la thérapie.

Insilico Medicine, basée à Hong Kong, a également franchi la prochaine étape dans la recherche de traitements possibles, en utilisant des algorithmes d’IA pour concevoir de nouvelles molécules qui pourraient potentiellement limiter la capacité du virus à se répliquer. Ces recherches ont été basées sur des données existantes d’un virus similaire qui a provoqué l’épidémie de SRAS en 2003.

Ainsi, en attendant qu’un vaccin ou un nouveau médicament soit développé et validé, d’autres équipes étudient les médicaments existants sur le marché qui pourraient être réutilisés pour traiter le COVID-19 et bloquer le processus de sa propagation. C’est le cas de la chloroquine qui a montré des résultats préliminaires très encourageants !

Des stratégies similaires et de nombreuses initiatives pour identifier de nouvelles cibles et molécules du virus sont annoncées quotidiennement. Or, il est important de noter que même si l’IA aide à identifier des cibles et à concevoir de nouvelles molécules plus rapidement, les tests cliniques et l’approbation réglementaire prendront du temps.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire