18 milliards de dollars, le volume des fonds pour l’Ukraine depuis l’invasion russe

Jusqu’à présent, 15 milliards de dollars de financement de la Banque mondiale ont été versés à l’Ukraine (AFP)

annoncer La Banque mondiale Accorder à l’Ukraine 610 millions de dollars supplémentaires pour l’aider à répondre aux «besoins urgents» en matière de soins de santé, portant le financement prévu à 18 milliards de dollars en subventions et prêts depuis lors Invasion russe du pays Au 24 février, 15 milliards d’entre eux avaient été émis à ce jour.

Jeudi, la Fondation de Kyiv a accordé 2 milliards de dollars pour soutenir le secteur privé ukrainien et financer les préparatifs de la reconstruction.

Le nouveau soutien, annoncé mardi, se présente sous la forme de deux prêts de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement, qui fait partie du Groupe de la Banque mondiale et est expressément garantie par la Grande-Bretagne avec un plafond de 500 millions de dollars.

Ce nouveau financement permet de couvrir les dépenses de santé et de protection familiale du gouvernement ukrainien, de payer les salaires des employés de l’État et d’assurer le fonctionnement de l’administration publique.

Une partie des 610 millions de dollars financera le projet de renforcement du secteur de la santé et des premiers soins (le projet Hill Eucrane) pour aider à maintenir les services d’urgence et répondre à la demande croissante de services de santé mentale.

La Banque mondiale estime que l’équivalent de 5,5 % des établissements de santé en Ukraine ont été détruits ou endommagés depuis le début de la guerre.

« Nous nous sommes dit début septembre que le coût serait d’environ 350 milliards de dollars, mais cela n’inclut que la période allant du début de la guerre au 1er juin », a déclaré la semaine dernière Anna Bird, vice-présidente de la Banque mondiale pour l’Europe et l’Asie centrale.

Elle a ajouté que de nouvelles estimations seraient publiées « début 2023 » et seraient sans aucun doute beaucoup plus élevées.

Depuis le début du conflit, le pays a reçu un important soutien financier et militaire de la communauté internationale, notamment des États-Unis.

Les pays donateurs se sont réunis à Paris au début de la semaine dernière et ont convenu de fournir à l’Ukraine plus d’un milliard d’euros pour soutenir ses citoyens pendant la saison hivernale, à un moment où les attaques russes visent les infrastructures énergétiques.

La ministre française des Affaires étrangères Catherine Colonna a annoncé que sur le montant d’un milliard d’euros, 415 millions seront alloués au secteur de l’énergie, 25 millions à l’eau, 38 millions à l’alimentation, 17 millions à la santé et 22 millions aux transports, le reste n’ayant pas été divisé.

Après les conférences de Lugano, Varsovie et Berlin ces derniers mois, cette réunion vise à neutraliser la stratégie de la Russie depuis octobre, basée sur l’attaque des infrastructures civiles afin de nuire aux Ukrainiens et d’affaiblir la résistance.

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy a déclaré dans des déclarations antérieures que la Russie tentait d’utiliser le froid cet hiver comme une « arme de destruction massive » en attaquant les infrastructures énergétiques.

(AFP, Le Nouvel Arabe)

Denise Herbert

"Érudit indépendant de la culture pop. Entrepreneur hardcore. Accro à la cuisine typique. Fan d'Internet. Praticien de la musique subtilement charmant."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *