600 millions de visites sur la plateforme pour traduire le sermon le jour d’Arafa, dont 19 millions depuis l’Egypte

Le nombre de visiteurs de la plate-forme Manarat Al-Haramain de la présidence générale pour les affaires de la Grande Mosquée et de la Mosquée du Prophète le Jour d’Arafa a atteint plus de 600 millions dans le but d’entendre la traduction du sermon du Jour de Arafa, qui parle de la plateforme, a été diffusé en 14 langues.

La Présidence générale pour les affaires de la Grande Mosquée et de la Mosquée du Prophète a déclaré – dans un communiqué dimanche, rapporté par l’Agence de presse saoudienne (SPA) – que le nombre d’auditeurs de la traduction du sermon le jour d’Arafa dépassait plus de 219 millions de personnes, dont 19 millions de la République arabe d’Égypte.

Elle a ajouté que parmi ceux qui ont écouté le sermon sur la plate-forme, il y avait 68 millions d’Indonésie, 38 millions du Pakistan, 32 millions d’Inde, 22 millions du Bangladesh, 12 millions de Chine, 6 millions des États-Unis d’Amérique et 3 millions de l’Inde étaient la Malaisie, l’Arabie saoudite, l’Afghanistan et le Sri Lanka, le nombre d’auditeurs de chaque pays a atteint deux millions, et le reste du nombre s’est propagé à d’autres pays.

La proportion de langues parlées se répartissait comme suit : 29 % pour le malais, 18 % pour l’anglais, 13 % pour l’ourdou, 11 % pour le haoussa, 9 % pour le bengali, 4 % pour le français, 3 % pour le turc et 2,3 % pour le turc. % tamoul, % pour chaque langue, 1,5 % pour le swahili et 1,2 % pour l’espagnol.

Il convient de noter qu’au début du mois de Dhul-Hijjah, la Présidence générale pour les affaires de la Grande Mosquée et de la Mosquée du Prophète a annoncé une augmentation du nombre de langues à utiliser dans le projet du Gardien des Deux On dit que le roi des mosquées sacrées Salman bin Abdulaziz prêche Arafa pour la saison du Hajj cette année 1443 AH de 10 à 14 langues et devrait atteindre 200 millions de personnes dans le monde. Le projet a été mené en collaboration avec l’Autorité générale des fondations saoudiennes.

D’autre part, a déclaré le Dr. Jamal Ghoneim, chef adjoint du département des services généraux, qui supervise le programme « établissements de santé » pour les pèlerins dans les lieux saints, que près de 100 établissements de santé de diverses spécialités et 73 installations ont été préparés et distribués aux camps de pèlerins arabes dans les lieux saints, en plus de l’établissement un centre d’appel avec 20 médecins avec une grande expérience pour répondre aux demandes et contacts des compagnons dans le but d’améliorer les services fournis aux pèlerins et aussi d’augmenter leur niveau comme le suivi de la santé statut des pèlerins dans les camps pour soulager la pression Hôpitaux et centres de santé pour diminuer les sentiments, en particulier pour les cas bénins qui ne nécessitent pas d’hospitalisation.

Denise Herbert

"Érudit indépendant de la culture pop. Entrepreneur hardcore. Accro à la cuisine typique. Fan d'Internet. Praticien de la musique subtilement charmant."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.