Al-Makari a rencontré le représentant de l’Organisation internationale de la francophonie et a mis l’accent sur la coopération conjointe – l’ambassadeur du Nord

Al-Makari a rencontré le représentant de l’Organisation internationale de la francophonie et a souligné la coopération mutuelle





Le ministre de l’Information du gouvernement intérimaire, l’ingénieur Ziad Al-Makari, a reçu en son bureau au ministère le représentant de l’Organisation internationale de la francophonie Levon Amirjanian, accompagné de l’attachée du programme de la Francophonie, Thi Ha Fu pour un protocole visite à l’occasion de sa prise de fonction de directeur du bureau de l’organisation à Beyrouth, en présence de l’envoyé spécial du président, le général Michel Aoun. L’organisation francophone compte le Dr. Jarjoura Hardan et le conseiller du ministre de l’Information pour les affaires francophones, Elissar Naddaf.

Amirjanian a exprimé sa joie d’être le premier représentant de la Francophonie au Liban, soulignant que « le Liban est un pays qui lui tient beaucoup à cœur, d’autant que les liens entre son pays et le Liban sont très forts. Notant que sa nomination au Liban » est venu dans des circonstances difficiles dans le pays », il s’est dit « déterminé à soutenir le peuple libanais et à préserver et promouvoir la francophonie dans ce pays ».

Il a souligné que « le premier objectif de la Francophonie est de préserver la langue française ainsi que les valeurs francophones et de travailler sur plusieurs projets qui aident les peuples francophones, tels que l’éducation, la culture, les médias et surtout l’économie ». Il a parlé de deux projets francophones, le premier lié aux « déplacés syriens, tels que l’éducation, la santé et l’autonomisation des femmes, et le second est une mission économique à travers le renforcement des échanges économiques entre les pays francophones, qui sont des projets actes qui ont été mis en œuvre dans les pays de l’Extrême-Orient. »

Il a souligné que « la rencontre avec le ministre Makari a porté sur une mission économique pour le Liban qui sera annoncée ultérieurement » et s’est réjoui de représenter l’organisation « à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’adhésion du Liban à la francophonie ».

Il a conclu : « Nous travaillerons par l’intermédiaire du bureau de la Francophonie à Beyrouth pour renforcer les liens entre le Liban et l’organisation, renforcer la communauté francophone dans la région et soutenir le pluralisme culturel et linguistique ».

Makari
Le ministre Makari a, pour sa part, réitéré son adhésion à la francophonie dans les médias officiels et s’exprimant sur Liban TV, Radio Liban et l’« Agence nationale d’information » diffusant les informations en français, exhortant le représentant de la francophonie à se rendre dans les directions ministérielles et visite des médias officiels comme Liban TV, et il a souhaité qu’il y ait un « partenariat entre l’organisation de la Francophonie, le ministère de l’Information et les médias officiels libanais », soulignant « l’insistance sur la langue française et les valeurs francophones ». Il est entré dans les activités francophones à travers les médias officiels, et ils se sont mis d’accord sur « plus de coopération ».


Articles Similaires


Denise Herbert

"Érudit indépendant de la culture pop. Entrepreneur hardcore. Accro à la cuisine typique. Fan d'Internet. Praticien de la musique subtilement charmant."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *