Ambassadeur de France au Parlement algérien : Macron a la volonté de lever les obstacles au rapprochement entre les deux pays



un tu un


Publié le : lundi 13 juin 2022 – 05h03 | Dernière mise à jour : lundi 13 juin 2022 – 05:03

L’ambassadeur de France en Algérie François Joyet a réitéré la volonté du président français Emmanuel Macron de poursuivre le travail entamé avec son homologue algérien Abdelmadjid Tebboune et de lever tous les obstacles au rapprochement et à la coopération entre les deux pays.
Cela s’est produit lorsqu’il a été reçu par le président de l’Assemblée nationale (la deuxième chambre du Parlement algérien), Saleh Goujil, au siège du Parlement à Alger ce dimanche.
L’Assemblée nationale algérienne a déclaré dans un communiqué que les deux parties sont convenues de poursuivre la concertation et la coordination afin de porter au meilleur niveau possible le niveau des relations entre les parlements des deux pays, dans le but d’améliorer le cours de la coopération entre les deux pays pour accompagner les gouvernements des deux pays.
Selon le communiqué, la réunion a été l’occasion d’examiner de nombreuses questions historiques et politiques affectant les deux pays, ainsi que les relations bilatérales entre eux, notamment parlementaires, et les moyens de les renforcer, conformément aux dispositions du protocole de coopération parlementaire. signé en 2015 en Algérie signé entre l’Assemblée nationale et le Sénat français.
Le président de la deuxième chambre du Parlement algérien a souligné auprès de l’ambassadeur de France la multiplicité des dimensions des relations algéro-françaises (humanitaire, commerciale et économique) et leur efficacité découlant de leur dimension méditerranéenne, soulignant l’importance d’une coopération renforcée sur les mécanismes de traitement avec les problèmes de mémoire comme un facteur important dans le développement ultérieur des relations entre les deux pays dans le cadre d’une réconciliation des intérêts.
Dans ce contexte, Gujil a souligné la prise de conscience dont jouit le peuple algérien dans sa distinction constante entre le peuple français et la colonisation française de l’Algérie depuis la glorieuse Révolution de libération en novembre.
Les deux parties ont également abordé un certain nombre de questions régionales et internationales d’intérêt commun, telles que les implications régionales et internationales de la guerre russo-ukrainienne et les mécanismes pour la surmonter, ainsi que la situation en Libye, au Mali et au Sahel.
Le président de l’Assemblée nationale algérienne a également rappelé les positions constantes de son pays sur ces questions, en plus des questions de colonialisme, en réaffirmant le droit du peuple palestinien à établir son État avec Jérusalem comme capitale, conformément à la paix des États arabes Initiative des États pour la résolution pacifique des conflits .

elite boss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.