Construire un partenariat extraordinairement global dans le respect, la confiance et l’équilibre des intérêts

ALGIER – Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a confirmé jeudi soir qu’il s’était mis d’accord avec le président de la République française, Emmanuel Macron, en visite officielle en Algérie, pour renforcer les liens sur la base d’un partenariat extraordinaire et global à la lumière du respect mutuel et de la confiance réconciliation des intérêts entre les deux États.

Dans un communiqué de presse conjoint à l’issue des entretiens avec son homologue français, le président Tebboune a déclaré : « J’ai discuté avec le président Macron de tous les enjeux de la coopération bilatérale et des moyens de l’améliorer, afin de servir les intérêts communs des deux pays et d’assurer un dialogue qualitatif. donner un coup de pouce au nôtre. » Des relations dans tous les domaines pour consolider la nouvelle direction convenue basée sur la construction d’un partenariat exceptionnel et global fondé sur les principes de respect et de confiance mutuels et d’un équilibre des intérêts entre les deux pays.

Le président de la République a exprimé son espoir que la visite du président français ouvre « de nouveaux horizons de partenariat et de coopération entre les deux pays ».

Il a noté que les discussions « constructives » qu’il a eues avec M. Macron, qui se sont déroulées « avec la franchise habituelle », « reflètent la spécificité, la profondeur et la complexité de la relation entre les deux pays, car elles couvrent tous les domaines, à commencer par la mémoire, la coopération technique et économique, la réalisation du dialogue et de la coordination sur les questions régionales. » et les intérêts internationaux d’intérêt commun.


lire aussi. Le président Tebboune s’entretient avec son homologue français


Sur le plan bilatéral, le président de la République a précisé que les résultats de la « Déclaration algérienne d’amitié et de coopération » signée par les deux pays en 2012 ont été évalués, notant que les deux parties « étaient sur des voies pour surmonter les différents obstacles surmontant la réalisation des aspirations des deux peuples et des deux pays, pour construire des relations stratégiques qui soient au niveau du potentiel. » Les aspirations énormes et légitimes des deux pays et assurer la réponse aux aspirations grandes et légitimes des deux peuples.

Le président Tebboune a ajouté que la rencontre a été l’occasion pour les deux parties de réaffirmer leur détermination à « œuvrer à une intensification des efforts pour faire avancer nos relations, conformément à des mesures concrètes délibérées et à un calendrier précis pour activer les mécanismes de coopération et créer une dynamique positive ». « Horizon d’avenir pour renforcer les avantages bilatéraux, notamment la commission gouvernementale mixte de haut niveau, la commission économique mixte et le dialogue stratégique. Avec l’intensification des échanges de visites à tous les niveaux entre responsables des deux pays. »

Il a souligné qu’à travers ce programme, les deux pays visent « à intensifier la coopération scientifique, technologique et culturelle et à améliorer les échanges commerciaux entre eux à la lumière d’importantes réformes nationales visant à améliorer le climat des affaires ».

Le président de la République a souligné que la rencontre était également l’occasion d’évoquer la situation sécuritaire et politique actuelle d’intérêt commun au niveau régional et international, au cours de laquelle « des avis ont été échangés sur de nombreuses questions importantes, notamment pour les deux pays.

La situation en Libye, au Mali, au Sahel et au Sahara occidental, qui nécessite des efforts concertés pour parvenir à la stabilité dans la région.

Il a également été convenu – poursuit le président Tebboune – de la nécessité d’intensifier « la concertation en vue de la stabilité de notre environnement méditerranéen, mais aussi de la paix et de la sécurité internationales », notant dans ce contexte que « la réalité internationale actuelle et les difficultés qui en découlent obligent les deux pays à travailler ensemble au niveau bilatéral et multilatéral. » Y faire face selon une vision globale et cohérente permettant un traitement efficace des racines des troubles actuels, tout en respectant pleinement les principes de la Charte des Nations Unies, comme une garantie importante de préservation de la sécurité et de la stabilité.

Le président Tebboune a conclu en appréciant les résultats encourageants de la visite du président français en Algérie, qui a permis aux deux parties de dresser un bilan complet du niveau de coopération entre les deux pays et d’identifier des perspectives prometteuses pour le développement futur du partenariat exceptionnel qui les lie eux.

Félix Germain

"Fan du Web. Étudiant au bacon d'une humilité exaspérante. Organisateur. Totalement expert de Twitter. Communicateur amical. Joueur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.