Elections législatives françaises : où Macron a-t-il disparu en 2017 ?

Publié dans:

Les élections législatives françaises ont fait la une des journaux français le mardi 14 juin 2022 et l’on lit dans les journaux français la guerre en Ukraine et la course aux armements nucléaires, ainsi que plusieurs sujets dont un discours du vice-Premier ministre libanais, Son Excellence Al -Shami sur le plan pour faire avancer le secteur financier au pays des cèdres.

Le Liban est contraint de se réformer

Cette conférence a été publiée dans le journal « Le Figaro » sous le titre « Le Liban contraint à la réforme, un diagnostic sans concessions ni démentis au vice-Premier ministre libanais, Son Excellence Al-Shami ». L’auteur de l’article « Sibel Rizk » a souligné que « son interlocuteur se distinguait par sa franchise de technocrate, et d’ailleurs, il était utilisé pour les négociations entre le Liban et le Fonds monétaire international ».

Ces négociations ont abouti à un premier accord pour accorder au Liban un prêt de 3 milliards de dollars, mais cela nécessite l’application d’un nombre sans précédent de mesures, reflétant le manque de confiance du FMI dans les autorités libanaises », a écrit Sibel Rizk et elle a souligné que la nécessaire Les mesures sont complètement différentes de celles prises depuis le début de la crise, qui n’a pas remarqué un plan de restructuration des banques et d’élimination du déficit.

Son Excellence Al-Shamy, dans son discours devant Le Figaro, a averti que le déficit financier est de 72 milliards de dollars, soit 3,5 fois le produit intérieur brut, ce qui est essentiel pour Saadeh Al-Shami, qui a également souligné la nécessité de ne pas toucher à l’État. actifs et de ne pas accabler les petits déposants de l’ampleur de l’effondrement économique complet que connaît le Liban.

La course aux armements nucléaires bat son plein

Les journaux d’aujourd’hui parlent également de la course aux armements nucléaires. Il s’agit du rapport annuel de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm et conclut que « l’arsenal nucléaire mondial devrait augmenter dans les années à venir pour la première fois depuis la guerre froide ». L’institut a également noté que l’invasion russe de l’Ukraine et le soutien occidental à Kyiv ont conduit à une escalade des tensions entre les neuf États dotés d’armes nucléaires dans le monde.

Contre la confiscation des entreprises privées pour des raisons militaires

Dans un autre contexte, on lit dans Le Monde l’élaboration d’une loi française qui permettrait à l’État de saisir des entreprises privées entières pour des raisons militaires, compte tenu de ce que la guerre d’Ukraine a mis en lumière sur le manque d’équipements militaires et de dépôts de munitions. un certain nombre de pays occidentaux », a écrit Le Monde, tandis que « Lupignon » a également accordé à un certain nombre d’autres journaux une place de choix à l’appel du président Macron à « réévaluer » les dépenses militaires françaises dans le contexte de la guerre en Ukraine.

De Pierre le Grand à Poutine

Sur ce conflit on lit dans « Le Figaro » le commentaire de « Renaud Girard » sur la visite du président russe Vladimir Poutine à l’exposition « Pierre le Grand, la naissance de l’Empire », qui se tient actuellement à Moscou le 24 avril le l’occasion des célébrations du 350. Anniversaire de ce grand tsar qui a lié son pays à la civilisation européenne et s’est battu contre la Suède pendant de nombreuses années pour assurer un port à la Russie sur la mer Baltique.

« Renault Girard » a souligné que « lors de sa visite à l’exposition, Poutine a comparé la guerre de Pierre le Grand à sa guerre contre l’Ukraine », mais l’auteur de l’article, « Renaud Gérard » a souligné que le tsar à la Consolidation, La Russie a travaillé dans les profondeurs de l’Europe, réalisant le bonheur de son peuple, tandis que le dirigeant actuel du pays apporte la misère à son peuple en l’excluant du vieux continent. Comment est-il censé faire, a conclu « Renaud Gérard », « pour ne pas jeter son pays dans les bras avides de la Chine ».

Où Macron a-t-il disparu en 2017 ?

Concernant les élections législatives françaises, « la majorité absolue de Macron est menacée et les abstentions ont atteint un niveau record », titrait Le Monde à moins d’une semaine du second tour des élections législatives ce dimanche en France.

Le journal, qui a consacré son éditorial aux leçons tirées du premier scrutin, a estimé que la seule majorité qui se dégageait était « la majorité des non-votants ».

L’auteur de l’article a imputé l’échec au président Macron parce que lui et son parti n’étaient pas disposés à participer à la campagne électorale pour défendre leur programme électoral et promouvoir leurs idées. » A la tête d’une opposition forte et équilibrée au Parlement, écrit Le Monde , qui a également évoqué la montée du Rassemblement national d’extrême droite.

A son tour, Le Zico s’est demandé où avait disparu Macron en 2017, qui voulait renouveler la politique, et l’auteur de l’article, Cécile Cornaudé, a souligné que « la politique ni de gauche ni de droite qui a contribué à son ascension en contradiction avec tous attentes, c’est la même chose qui le réduit aujourd’hui. »

elite boss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.