European News Monitor : la France propose la création d’un nouveau club européen pour l’Ukraine

L’Observatoire de l’information de l’Union européenne a déclaré jeudi que la France proposait la création d’un nouveau club européen qui permettrait à l’Ukraine d’adhérer..

L’Observatoire européen de l’information a déclaré – dans un rapport sur la question – que l’idée de créer ce club est entourée d’ambiguïté, comme la France le dit dans un projet de document que le nouveau club appellera le club « Communauté politique européenne » et apportera Pays européens liés par des valeurs démocratiques communes, comme les pays de l’Union européenne – autour du monde ensemble, Heda – Ukraine et Grande-Bretagne, et que ce club aura une structure juridique simple et tiendra des sommets pour discuter de sujets brûlants, comme la sécurité z , l’énergie et l’immigration, et qu’il sera semblable aux anciens clubs de gouvernement comme le Conseil de l’Europe et l’Organisation pour la coopération en matière de sécurité en Europe, qui admettent des pays non démocratiques parmi leurs membres..



L’Observatoire européen a noté qu’il avait vu le projet de ce document et que le président français Emmanuel Macron a l’intention de discuter de cette proposition lors du prochain sommet de l’UE à Bruxelles et que cette proposition intervient à un moment où l’octroi du statut de candidat à l’Ukraine, la Géorgie et La Moldavie en discussion Adhésion officielle au syndicat dans le cadre d’une nouvelle vague symbolique d’élargissement du champ d’action du syndicat.



L’Observatoire européen a souligné dans son rapport que bien que la proposition française précise que l’adhésion au nouveau club européen ne se substituera pas à l’adhésion à l’Union européenne, l’adhésion au club n’aura rien à voir avec l’adhésion de l’UE à l’Union dans le avenir et que le club confondra les pays qui veulent adhérer, l’Union et les pays qui ne sont pas prêts mais dont le seul objectif sera de renforcer les relations avec les États membres de l’Union européenne.



Le rapport indique que la France insiste sur la nécessité pour l’Ukraine de rejoindre le nouveau club pour son bien, car quelle que soit la décision du sommet de l’UE sur le statut des pays candidats dans le processus d’élargissement de l’UE, il faudra beaucoup de temps avant qu’une action symbolique une mesure est prise sur le terrain dans cette affaire.



L’Observatoire européen de l’information a souligné qu’il y avait des désaccords européens sur la question du statut des pays candidats à l’adhésion à l’Union, citant la déclaration de diplomates de l’Union européenne selon laquelle la Roumanie, la Pologne et les pays baltes se verront accorder ce statut. pays sans conditions, tandis que le Danemark, le Portugal, les Pays-Bas et d’autres pays ont exprimé leurs réserves à ce sujet, tandis que certains craignent que des pays pro-russes de l’Union tels que l’Autriche, Chypre, la Hongrie ou Malte n’utilisent le droit de veto pour rejeter cette question..

Andrien Barre

"Maven de la bière. Expert du Web. Troublemaker de longue date. Organisateur en herbe. Communicateur général. Gourou de la télévision."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.