Exemples d’œuvres ayant traversé les frontières de leur pays

La galerie « Diwaniyat al-Fan » organisera prochainement l’exposition collective « Summer Collection » à laquelle participeront les artistes algériens Zoubir Hilal, Abdelmalek Mjobi ainsi que Karim Sifoui et d’autres noms non encore annoncés.

Zoubir Hilal est un designer et artiste né à Sidi Bel Abbes en 1952. Entre 1967 et 1970, il étudie l’art à l’École nationale supérieure des beaux-arts d’Algérie. Il entre à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris. Il a étudié l’architecture et le design d’intérieur. De retour en Algérie, il commence à enseigner l’art à l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts. Il a occupé plusieurs postes administratifs au sein de la même institution.

Hilal Zubair a participé à plusieurs expositions et a été le directeur de nombreuses expositions, festivals et projets en Algérie. Ses oeuvres sont exposées au Musée National des Beaux-Arts en Algérie et en Art Moderne Contemporain en Algérie, au Musée Zabana à Oran, au Musée Salvador Allende à Santiago du Chili (Chili), à l’Institut Arabe en Espagne et à la Médiathèque de Miramas, France.

Certains spécialistes disent de lui qu’il s’affirme comme un joueur professionnel dans les jeux de réflexion et les jeux virtuels. Cette combinaison d’images électriques et passionnantes d’icônes suggère une intelligence visuelle et un rythme de recherche.

L’enjeu principal de sa démarche artistique est de faire lever les sourcils, questionnant les valeurs et les contradictions de l’histoire humaine avec un ton d’ironie, de dérision et de provocation. Il est contraint de questionner l’originalité de l’œuvre, sa dimension implicite, et il est contraint de reconsidérer l’histoire de l’art.

Magubi Abdelmalek, né à Sétif Wilaya en 1947, participe également à l’événement. Il est diplômé de l’Ecole Nationale des Beaux-Arts d’Algérie en 1972. Il a poursuivi ses études par un enseignement technique entre 1975 et 1977 en Allemagne et à Madrid entre 1994 et 1997. Il a également passé sa carrière à donner le meilleur de lui-même à des générations d’élèves à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts d’Alger de 1979 à 2017. Il a mené des recherches sur l’art qui ont été publiées à l’École nationale supérieure des beaux-arts. Son paysage est empreint de calme et de tendresse. Et son regard humain sur les choses suscite curiosité et étonnement. Il a participé à de nombreux événements et expositions d’art. Il a exposé de nombreuses œuvres à la National Gallery of Fine Arts. Il réalise une peinture murale à la Maison des Miracles à Marseille (1978) et le Tableau d’Honneur Présidentiel.

Karim Sifoui est né à Alger en 1966. En 1987, il est diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts. Immédiatement après avoir obtenu son diplôme, il intègre l’école de design. Formamod En 1988, sa carrière se tourne vers le monde de la mode. Tout au long de sa carrière, Karim a suivi une formation dans plusieurs écoles et académies de mode et de design.

Karim Sifaoui a travaillé et collaboré avec d’éminents créateurs de mode dont Jean Paul Gaultier, Hannah Morey et Olivier Lapidus. Pendant son séjour au Brésil, avec deux femmes brésiliennes, il a fondé sa propre marque de vêtements pour femmes.

Son succès dans le monde de la mode ne l’a pas dissuadé de peindre, bien qu’il ait été conservateur dans cet aspect de sa carrière. Il a créé de nombreuses œuvres d’art qu’il a vendues à des collectionneurs et des marchands au Brésil. Cette expérience a ravivé son inspiration pour l’art plastique et l’a aidé à créer de magnifiques œuvres d’art.

De retour en Algérie, Karim Sifaoui se recentre sur sa carrière dans la confection traditionnelle féminine, qui lui vaut beaucoup de succès. Il a participé à de nombreuses expositions dans son pays et à l’étranger et pense qu’il a beaucoup à offrir à l’art. En collaboration avec Al-Diwaniyah Art Gallery, le public découvrira la face invisible de cet artiste à travers ses créations sculpturales qui mettent en valeur son talent et son inspiration.

Pour référence, le « Diwaniyat al-Fan » a été créé en septembre 2020 à l’initiative de l’artiste Hamza Bonoua, qui a voyagé entre plusieurs pays à travers le monde. La galerie souhaite ouvrir une vitrine internationale d’exposition et de commercialisation de l’art algérien et arabe. Ses peintures ont également été vendues dans de nombreuses ventes aux enchères et musées en plus de sa position de membre du comité de sélection de la Biennale internationale de calligraphie de Sharjah aux Émirats arabes unis et il a présidé le Forum des artistes arabes à Doha, au Qatar en 2018.

L’artiste Bonoa a organisé de nombreuses expositions internationales au Koweït, au Brésil, au Canada, en Bosnie et au Qatar. Il a également remporté plusieurs prix internationaux, dont le Prix des arts méditerranéens 2001 à Marseille (France) et le Prix du Congrès international des arts euro-algériens, qu’il a remporté à Bruxelles (Belgique) la même année.

Denise Herbert

"Érudit indépendant de la culture pop. Entrepreneur hardcore. Accro à la cuisine typique. Fan d'Internet. Praticien de la musique subtilement charmant."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.