Hala Zayed discute des possibilités de coopération entre les deux pays dans le domaine de la santé avec l’ambassadeur de France



Asma Sour


Publié le : jeudi 11 avril 2019 – 20:36 | Dernière mise à jour : jeudi 11 avril 2019 – 20:36

docteur Hala Zayed, ministre de la Santé et de la Population, a reçu Stéphane Romatet, ambassadeur de France en Égypte, pour évoquer les possibilités de coopération conjointe entre les deux pays dans le domaine de la santé, notamment dans le cadre du projet national d’extraction et de production de dérivés du plasma, hier soir au siège du ministère.

Cette visite fait suite à la récente visite de la ministre de la Santé et de la Population à son homologue français pour améliorer les possibilités de coopération entre les deux pays dans le domaine de la santé.

docteur Khaled Megahed, porte-parole officiel du ministère de la Santé et de la Population, a déclaré que la réunion avait discuté du plan de travail du projet et des moyens de bénéficier de l’expertise française dans ce domaine important, notant que le ministre a réaffirmé la détermination de l’Égypte à mettre en œuvre le projet selon les normes internationales de qualité. .

Il a ajouté que l’ambassadeur de France en Égypte a réitéré le soutien de son pays à la mise en œuvre de ce projet national et au transfert de l’expertise française vers la partie égyptienne, et a salué les réalisations de l’Égypte dans le domaine de la santé, représentées par les initiatives présidentielles mises en œuvre par l’Égypte qui permettront d’atteindre des succès sans précédent deviendront des histoires de réussite à raconter dans tous les forums internationaux.

Il a précisé qu’en mai prochain, une équipe française spécialisée dans « l’assemblage et la fabrication de dérivés du plasma » sera déployée en Egypte pour évaluer et étudier le montage du projet conformément aux standards internationaux.

Dans le même cadre, le ministre de la santé et de la population s’est entretenu avec le Dr. Tamer Essam, vice-ministre des Affaires de la drogue, et le général de division Wael Al-Saei, vice-ministre des Finances et de l’Administration, Dr. Mohamed Abdel Rahman, vice-ministre des projets, et Dr. Nihad Massad, Directeur Général des Centres de Services de Transfusion Sanguine, pour faire le point sur les derniers développements du « Projet National de Collecte et de Fabrication de Plasma » à la Direction Générale.

Mujahid a déclaré que le ministre a souligné l’achèvement rapide des travaux de développement en cours sur les centres de collecte de plasma qui seront inclus dans le « projet national » pour répondre aux normes de qualité internationales dans le domaine, notant que le projet sera réalisé en deux phases avec un capacité de 12 centres de collecte de plasma et de dérivés plasmatiques, la première phase comprend 6 centres : le Centre National de Transfusion Sanguine à Agouza et les Centres Régionaux de Transfusion Sanguine à Abbasiya, Dar al-Salaam, Tanta, Minya et Alexandrie.

Il a également indiqué que le ministre a mis l’accent sur l’achèvement rapide de l’automatisation de tous les centres de transfusion sanguine au niveau de la république et l’utilisation de l’expertise française à cet égard, précisant que toutes les capacités du ministère seront utilisées pour mettre en œuvre ce projet en tant que projet national. projet de sécurité.

Il a expliqué que le ministre a expliqué en détail les étapes de mise en œuvre du projet et les délais prévus, et que les dessins techniques pour les travaux de développement des centres ont été soumis conformément aux normes de qualité internationales.

Il est rapporté que la ministre de la Santé a rencontré son homologue français en marge de sa récente visite en France pour discuter de la collaboration conjointe entre les deux pays dans le domaine de la santé, notamment le projet national d’extraction et de fabrication de dérivés plasmatiques, la présence du Dr . Jean Jabbour, directeur du bureau de l’Organisation mondiale de la santé en Égypte.

docteur Khaled Megahed, le porte-parole officiel du ministère de la Santé et de la Population, a expliqué que la rencontre portait sur l’intérêt de la partie égyptienne pour la production de produits biologiques et dérivés du plasma, notant les avantages de la partie française dans ces domaines.

Il a ajouté que la partie française a présenté le plan du projet, qui comprend les étapes de mise en œuvre de l’assemblage à la fabrication à toutes les étapes, en plus de soutenir la partie française dans les travaux de conception, de traitement et de construction et le transfert de technologie dans ce domaine.

Il a annoncé que le ministre français de la Santé se rendrait en Egypte dans les deux prochains mois pour renforcer la coopération conjointe entre les deux pays sur les questions de santé en général et pour examiner les étapes du projet en particulier.

Il a également souligné que la partie française soutiendra l’équipe égyptienne dans l’assemblage (matières premières, méthode d’assemblage, stockage, congélation, qualité et accréditation, commercialisation et don), en plus de former des cadres humains selon les plus hauts standards de qualité internationaux.

Denise Herbert

"Érudit indépendant de la culture pop. Entrepreneur hardcore. Accro à la cuisine typique. Fan d'Internet. Praticien de la musique subtilement charmant."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.