Ibn Salman résidait en France dans un palais conçu par des proches de Khashoggi

Le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman a résidé dans son somptueux palais de style Louis XIV au Louvres, conçu par un parent du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

Connue pour ses magnifiques édifices, la ville de Louveciennes est située dans l’arrondissement des Yvelines, près de Versailles, à vingt kilomètres à l’ouest de Paris. Elle est célèbre pour son aqueduc, qui servait sous le règne de Louis XIV à canaliser l’eau de la Seine jusqu’aux jardins du château de Versailles.

La proximité du château de Versailles a inspiré la société de promotion immobilière Cogemad, fondée et dirigée par l’homme d’affaires d’origine libanaise Imad Khashoggi, proche du journaliste Jamal.

Avec la construction du Palais Louis XIV au Louvres, Imad Khashoggi a voulu « honorer l’architecture du XVIIe siècle » en faisant de son œuvre « la vitrine internationale de l’éclat de l’artisanat français », selon la Cogemad.

A lire aussi : Macron reçoit Ibn Salman à l’Elysée… L’énergie submerge l’assemblée

Ressemblant à un « petit » château de Versailles, ce palais grandiose de 7 000 mètres carrés est entouré de 23 hectares de jardins conçus à la française, « selon les théories d’André Le Nôtre appliquées au château de Versailles devenu Versailles ».

« Il y a des espaces fleuris, un labyrinthe d’arbres, une petite ferme avec des chèvres et des étables », explique Cogemad.

Environ 100 ouvriers travaillaient dans le palais, qui a été construit entre 2008 et 2011. En 2015, le palais a été vendu à Mohammed ben Salmane pour 275 millions d’euros, ce qui en fait la propriété la plus chère du monde.

Ce palais offre « la splendeur de Versailles accompagnée de la révolution de la haute technologie », avec des décorations dorées, des sculptures antiques, des fontaines interconnectées, une salle de cinéma privée, un immense aquarium et plusieurs piscines.

Jeudi, le président français Emmanuel Macron a reçu le prince héritier saoudien à l’Elysée pour sa deuxième escale européenne après Athènes, où il a rencontré son président et signé des accords conjoints avec Riyad.

Les organisations de défense des droits de l’homme avaient demandé à la France d’ouvrir une enquête sur Ibn Salman, qui est en visite dans le pays, pour des allégations de complicité dans la torture et la disparition forcée de Khashoggi.

Félix Germain

"Fan du Web. Étudiant au bacon d'une humilité exaspérante. Organisateur. Totalement expert de Twitter. Communicateur amical. Joueur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.