La Chine… est-ce un pays en développement ou un pays émergent ?

Un député républicain français a posé une question sismique alors que la Chambre des représentants débat du projet de loi de finances 2022 : est-il normal que la Chine continue à recevoir une aide financière de la France comme si elle faisait partie des pays en développement ? Au cours de l’exercice 2020, elle a reçu un montant de 140 millions d’euros. Il est vrai que ce montant est faible par rapport au total de l’aide française au tiers monde, 3,9 milliards d’euros pour 2021, et pourtant la Chine se classe au neuvième rang des pays bénéficiaires de l’aide au développement de la France ? Le revenu national du géant chinois classe la Chine plus haut que la France elle-même parmi les pays à économie avancée ?
Et aux États-Unis à l’époque de l’ancien président Donald Trump, a-t-il demandé dans un tweet de l’Organisation mondiale du commerce le 26 juillet 2019, lorsqu’il a déclaré que si les pays les plus riches confirmaient qu’ils faisaient partie du monde en développement, ils devraient éviter une offre. d’éviter les règles de l’Organisation mondiale du commerce pour leur accorder un traitement préférentiel. Cela doit cesser maintenant. La réponse chinoise au tweet de Trump a été que ce tweet était une sorte de tactique américaine vouée à l’échec, d’autant plus que les négociations commerciales entre les deux pays devaient débuter à Shanghai le 30 juillet de la même année.
En tant que pays en développement, la Chine souhaiterait bénéficier de plusieurs avantages avec ce classement, puisque, selon les règles de l’Organisation mondiale du commerce, cela signifie d’une part réduire les restrictions au commerce international des biens et services. Et profitez de l’opportunité de recevoir des prêts de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international. Depuis 2001, la Chine veille donc à ne pas céder les avantages qu’elle a acquis.
La question posée ici concerne les critères de classement des « pays en développement ». Comme on peut le voir, les étiquettes elles-mêmes sont multiples. Il existe plusieurs critères de classification entre eux. L’un des critères dépend du niveau de revenu national. Et à travers le taux de revenu national, il est possible d’orientaliser et de connaître le revenu individuel de l’Etat. On ne peut pas se fier à ce seul critère, car le revenu par habitant dans les États pétroliers du Golfe persique comme le Qatar, les Émirats, l’Arabie saoudite et le Koweït est très élevé et compte parmi les revenus par habitant les plus élevés au monde. Mais ces revenus proviennent essentiellement des ressources pétrolières, plutôt que d’une économie dépendante du secteur industriel. Il existe d’autres critères de classification des pays en développement en fonction de leurs systèmes de santé et d’éducation, du volume des échanges, etc.
Lorsque Trump a attaqué la Chine en 2019, certains économistes ont commenté l’affirmation de Trump, affirmant qu’il avait raison de ne pas considérer la Chine comme un pays en développement car la taille de son produit intérieur se classait au deuxième rang international à l’époque, atteignant 14,217 milliards de dollars. trois fois plus que le Japon, qui occupe le troisième rang mondial, et cinq fois plus que la France.
La Banque mondiale reconnaît qu’environ 40 pays peuvent être classés parmi les pays les moins avancés. Pour cette raison, depuis 2016, la Banque mondiale s’est abstenue d’adopter des critères de classification entre les pays… Concernant le différend entre les États-Unis et la Chine, l’Organisation mondiale du commerce a déclaré qu’elle n’avait aucun critère de classification des pays, car elle suppose, ce qui pays se décrivent comme des pays en développement ou développés.
Quiconque essaie de défendre la position de la Chine a fait référence au PIB chinois, il est élevé et élevé, mais vous devez tenir compte de la taille de la densité de population en Chine, qui est la plus élevée au monde, ce qui fait que le ratio par habitant atteint 2018 selon la Banque mondiale à 18 140 $ par habitant, bien loin des pays du G7, où la part par habitant est d’environ deux ans et demi.
Malgré tout cela, l’un des écrivains américains, Joseph Nye, professeur à l’université de Harvard, a souligné dans un article traduit dans ce journal que l’interdépendance entre les États-Unis et la Chine est profonde. Les États-Unis avaient plus d’un demi-billion de dollars d’échanges commerciaux avec la Chine en 2020, ajoutant que si certaines voix à Washington parlent de « découplage », il serait insensé de penser que nous pourrions complètement découpler notre économie de la Chine sans encourir des coûts énormes. Nous ne devrions pas nous attendre à ce que d’autres pays fassent de même. Selon certains rapports, la Chine est désormais le plus grand partenaire commercial de plus de pays que l’Union européenne réunie.
La Chine a accordé une attention particulière au développement de ses relations avec les pays du Sud en développement à travers son projet économique appelé « One Belt, One Road » et a investi des dizaines de milliards de dollars dans ce projet.
Aucun observateur ne peut écarter la position internationale de la Chine en tant que membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, l’un des plus grands pays du monde après la Russie, le Canada et les États-Unis. Il a une population d’environ un milliard quatre cent millions de personnes.
Sans aucun doute, le plus grand défi auquel l’Occident est confronté ne réside pas seulement dans ces données récentes, mais aussi dans le fait que la Chine, selon les mots de feu l’ancien chef du parti Deng Xiaoping, cache ses capacités et reste silencieuse : « Aujourd’hui, la Chine est fière des fruits des décennies au cours desquelles il s’est construit dans le défi. » La tentative de l’Occident de le contenir technologiquement et militairement : si Mao devait faire revivre son ancien chef fondateur en 1949, il ne croirait pas les progrès rapides que son pays a réalisés depuis un force personnelle, dirigée par le dernier d’entre eux, l’actuel président Xi !

Malgier Martel

"Wannabe fauteur de troubles. Gamer. Incurable mordu des réseaux sociaux. Explorateur. Étudiant. Fan de télévision amateur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *