La Fédération musulmane de France met en garde contre l’expulsion des imams

Membre du conseil d’administration de la Fédération des musulmans de France (anciennement Fédération des organisations islamiques de France), le président de la Fédération française des écoles privées islamiques, Makhlouf Mamish, a mis en garde contre l’élargissement de la politique d’expulsion de certains imams de France.

Makhlouf Mamish a déclaré dans une interview au site d’information Arabi21 : « Cette politique existait avant, mais l’actuel ministre de l’Intérieur Gérald Darmanan a accéléré le rythme des pourparlers sur cette politique, semant la peur notamment dans les milieux islamiques en France que dans les derniers mois. sont allés très vite.

Le fils de la ville de Sétif a expliqué que la loi « anti-séparatiste » votée il y a environ un an « donne aux autorités le droit de prendre des décisions administratives comme la fermeture de mosquées ou l’expulsion de certaines personnes s’il s’avère que c’est le cas ». a été dit qui contredit les soi-disant valeurs de la république sans être jugé. » .

وقال مامش، وهو مؤسّس أوّل مدرسة ثانوية إسلامية في فرنسا (ثانوية ابن رشد): “قانون النّزعة الانفصالية يحتاج إلى مراجعة، وأيّ قرار يُتّخذ لا بدّ أن يمرّ عن طريق القضاء، فأيّ قانون هذا الّذي يسمح بترحيل الأشخاص وفصلهم عن عائلاتهم بعد أن قضوا حياتهم en France? ».

M. Makhlouf a souligné que la loi anti-séparatiste « contient plus de 50 articles touchant tout ce qui est islamique ; Qu’il s’agisse de mosquées, d’écoles, de clubs ou de personnes, et nous, musulmans, avons maintenant l’impression de vivre à une époque différente de celle dans laquelle nous vivions », notant qu' »il y a plus de mesures de censure (contre les musulmans) et nous pensons que tout est soumis à contrôle, comme si la lutte contre le séparatisme était dédiée uniquement à l’islam et aux musulmans, pas aux autres.

Mamish a révélé que « les dirigeants des sociétés islamiques condamnant la décision d’expulser l’imam marocain Hassan Egeusen ont été convoqués dans ce que certains ont vu comme un message implicite d’intimidation », notant que plus de 200 mosquées avaient publié un communiqué, dans lequel ils condamnaient à l’unanimité l’expulsion. d’Egeusen.

Édith Desjardins

"Nerd du Web primé. Sympathique expert de l'Internet. Défenseur de la culture pop adapté aux hipsters. Fan total de zombies. Expert en alimentation."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.