La France autorise le don d’organes pour les personnes infectées par le virus du sida

Les personnes infectées par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) peuvent désormais « faire don de leurs organes à d’autres personnes vivant également avec ce virus », a annoncé le ministère français de la Santé.

Publicité

Les personnes infectées par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) peuvent désormais « faire don de leurs organes à d’autres personnes vivant également avec ce virus », a annoncé le ministère français de la Santé.

Cette décision « suscite l’espoir dans le cœur de nombreux patients séropositifs qui souffrent souvent d’une maladie du foie et ont besoin d’une greffe ».

Un communiqué du ministère français de la Santé indique : « Cette nouvelle option est devenue disponible grâce aux progrès du traitement du SIDA et des techniques de transplantation d’organes ».

Cette décision a été prise, selon le ministère, après « l’introduction d’un mécanisme similaire pour les personnes présentant des signes infectieux d’hépatite C », qui a produit des résultats positifs.

Les personnes séropositives peuvent recevoir des organes de personnes porteuses ou non du virus. La décision d’élargir la liste des donneurs potentiels est une « situation gagnant-gagnant » car elle donne aux personnes séronégatives plus de latitude pour trouver un donneur approprié.

En France, environ 173 000 personnes vivent avec le virus VIH, qui affaiblit le système immunitaire et provoque le SIDA.

vibrer

Les traitements antiviraux au long cours qui permettent de limiter la propagation du virus, voire d’éliminer la charge virale, peuvent parfois entraîner une toxicité au niveau du foie et, dans certains cas, des reins.

Sources supplémentaires • AFP

Denise Herbert

"Érudit indépendant de la culture pop. Entrepreneur hardcore. Accro à la cuisine typique. Fan d'Internet. Praticien de la musique subtilement charmant."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *