La France lance un mandat d’arrêt international contre Carlos Ghosn, ancien patron de l’alliance Renault-Nissan

Publié dans:

La justice française a annoncé vendredi avoir émis un mandat d’arrêt international contre l’ancien magnat de l’automobile Carlos Ghosn, arrêté au Japon fin 2018 et en fuite dans des circonstances dramatiques, selon l’agence de presse française. De son côté, l’un des avocats de Ghosn a précisé qu’il ne s’agissait pas d’un mandat d’arrêt de la France, mais du parquet de Nanterre, et a souligné que l’homme d’affaires faisait l’objet d’une interdiction judiciaire de quitter le territoire libanais.

La justice française a émis un mandat d’arrêt international contre l’ancien magnat de l’automobile Carlos Ghosn L’homme interpellé au Japon fin 2018 a pris la fuite dans des circonstances dramatiques, a indiqué vendredi le parquet à l’AFP.

La note porte sur plus de 15 millions d’euros de paiements suspects entre l’alliance Renault-Nissan dirigée par Ghosn et une société omanaise, Suhail Bahwan Automotive, ont déclaré les procureurs de la banlieue parisienne de Nanterre.

Par ailleurs, le juge d’instruction de Nanterre chargé du dossier a émis cinq mandats d’arrêt internationaux visant « les actuels propriétaires ou anciens dirigeants de la société omanaise Suhail Bahwan Automobile Company » aux côtés de Carlos Ghosn, ont indiqué les procureurs.

« Ce n’est pas un mandat d’arrêt de la France, mais du parquet de Nanterre », a déclaré Jean Tamale du cabinet d’avocats King & Spalding, l’un des avocats de Ghosn.

Il a ajouté : « Cette référence est surprenante car le juge d’instruction et le procureur de Nanterre savent très bien que Carlos Ghosn, qui a toujours coopéré avec la justice, fait l’objet d’une interdiction judiciaire de quitter le territoire libanais ».

Notamment, Ghosn, qui a des ressortissants français, libanais et brésiliens et devait faire face à des accusations de détournement de fonds à Tokyo, vit à Beyrouth depuis qu’il a fui le Japon fin 2019. Si le mandat d’arrêt est exécuté, Carlos Ghosn comparaîtra devant un juge d’instruction à Nanterre, en région parisienne, qui l’informera des charges.

FRANCE 24/AFP

elite boss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.