La police française admet ne pas avoir organisé la finale de la Ligue des champions

Le préfet de police de Paris Didier Lamente a reconnu que la gestion de la finale de la Ligue des champions était un « échec ».

L’événement a été gâché par le chaos dans le stade, les forces de sécurité ayant même utilisé des gaz lacrymogènes.

La finale de la Ligue des champions entre Liverpool et le Real Madrid « a été un échec manifeste », selon Lalmont, qui s’est excusé auprès des supporters espagnols et britanniques qui s’étaient rendus dans la capitale française pour les moments tumultueux avant le début du match.

La police française admet ne pas avoir organisé la finale de la Ligue des champions

Chaos en finale de la Ligue des Champions

Il a déploré que des personnes aient été « cognées et agressées » et que l’image de la France ait été ternie, bien qu’il ait également défendu certaines des pratiques les plus controversées, telles que l’utilisation de gaz lacrymogènes, lors d’une comparution devant le Sénat français où il a fait des déclarations sur la incident.

Le préfet de police a exprimé son regret que ces gaz aient touché des personnes « de bonne foi, notamment des familles », mais a en même temps souligné que c’était le seul moyen de décongestionner les entrées du Stade de France.

Il a dit que cela semblait être le « seul moyen » de repousser la foule sans charges directes.

Didier Lamentte a également souligné que l’intervention de la police a permis d’éviter un « tragédie » et que c’était un succès que le match puisse enfin se jouer sans blessure grave dans la zone.

Le chef de la police a confirmé les chiffres du ministère de l’Intérieur et a rappelé qu’entre 30 000 et 40 000 personnes munies de faux billets pourraient être présentes aux événements.

elite boss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.