La vidéographie du ministre de la Santé engage le secteur privé

  • Achèvement des travaux au Centre de lutte contre le cancer, à travers lequel nous visons à collaborer avec l’hôpital « Gustave Rossi »
  • Al-Mutawa : Les hôpitaux privés sont la sécurité nationale de n’importe quel pays et sont synonymes de servir le système de santé

Abdul Karim Al Abdullah

Le Ministre de la Santé, Dr. Ahmed Al-Awadi, a réitéré la volonté du ministère d’impliquer le secteur privé de la santé en tant que partenaire national et stratégique, représenté par des entreprises locales et internationales spécialisées dans la contribution à la mise en œuvre des grands projets de santé en cours d’élaboration.

S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture de la 11e conférence et exposition sur la santé au Koweït « Kuwait Medica » hier, Al-Awadhi a déclaré qu’au premier plan de ces projets se trouvent les nouveaux hôpitaux que le ministère met en œuvre en coopération avec les ministères d’État concernés, notant que la santé du Koweït Le secteur assiste à la mise en œuvre de vastes projets de développement des services de santé. Dans le cadre du plan de développement, il a exprimé l’espoir que les participants bénéficieraient du programme scientifique car il améliorerait le niveau des services de santé.

Dans une déclaration aux journalistes en marge de la conférence, il a expliqué que la Vision 2035 est l’intégration entre les secteurs privé et public, que vise le ministère.

Il a révélé l’achèvement de l’ouverture de nombreux établissements de santé et départements médicaux dans de nombreux hôpitaux, dont le nouvel hôpital Farwaniya, où les départements des femmes, des accouchements, des enfants et des bébés prématurés, ainsi que le département de radiologie et les laboratoires seront inaugurés en février. 5, et il ne sera attribué qu’aux citoyens, indiquant que de nombreux services médicaux seront transférés un par un pour achever l’ouverture de l’hôpital Farwaniya et d’autres hôpitaux, car nous espérons terminer les travaux au Centre koweïtien de lutte contre le cancer, en recherchant la coopération avec hôpitaux internationaux, notamment avec l’hôpital français « Gustave Rossi ».

Il a souligné que le ministère essaie de proposer un plan et une stratégie pour étendre les opérations de ces hôpitaux, et nous n’oublions pas l’expertise nationale et les cadres koweïtiens, qui sont parmi les meilleurs cadres au monde, et nous espérons s’intégrer aux secteurs public et privé.

Le directeur de l’hôpital international Al-Salam, le Dr. Pour sa part, Ayman Al-Mutawa a déclaré que la conférence visait à améliorer la vision de la coopération entre les secteurs public et privé afin de concrétiser les plans de développement fixés par les décideurs pour s’appuyer sur les réalisations pour répondre aux besoins des patients. et de souligner l’implication du secteur privé dans l’avancement du processus de développement de la santé vers le développement durable à travers la mise en œuvre de nombreuses nouvelles extensions d’hôpitaux publics, qui ont réalisé un bond en avant dans le système de santé et l’implication du secteur privé dans le train du développement durable vers l’unification des efforts conjoints entre les différents hôpitaux privés.

Al-Mutawa croyait que les hôpitaux privés sont une sécurité sanitaire nationale pour chaque pays et une ressource qui peut être utilisée pour mieux servir le système de santé en réétudiant les décisions et les lois qui reflètent les horizons et les spécialisations de différents pays pour faciliter, soutenir et ouvrir travail dans le secteur de la santé dans les hôpitaux privés, soulignant la nécessité de reconsidérer la durée du système BOT pour les secteurs de la santé et de l’éducation en termes de nombre d’années d’investissement, soulignant l’importance de reformuler le système de santé en général tant dans son parties gouvernementales et privées, en phase avec l’époque et les pays voisins.

Le Directeur du Département Qualité et Accréditation du Ministère de la Santé, Dr. Pour sa part, Talal Al-Fadala a expliqué que le prix Safety Star est décerné chaque année aux équipes qui ont présenté des projets innovants et exceptionnels dans le domaine de la sécurité des patients et ont contribué à améliorer la sécurité des services de santé, notant que c’est le témoin l’avancement de 49 projets de divers établissements de santé gouvernementaux.

Al-Fadala a expliqué que cette initiative reflète l’engagement du ministère à fournir un environnement sûr et sain et des services de qualité aux bénéficiaires de soins de santé.

saut positif

Pour sa part, Iman Khalaf, la coordinatrice principale de la conférence, a déclaré dans son discours que le ministère de la Santé assiste à un bond positif dans le niveau des services de santé fournis et attire tout ce qui est nouveau et progressiste dans le monde des dispositifs médicaux pour pousser le niveau médical vers l’avant et mettre en avant déclare que c’était un effort pour suivre cette évolution. La conférence est conçue pour partager des expériences locales et internationales, et Khalaf a souligné que la conférence vise à identifier les derniers dispositifs technologiques et produits connexes et à organiser des ateliers pour former les médecins à ces dispositifs, notant que la poursuite de la tenue de telles conférences contribuerait à améliorer la santé. prestations de service.

Dans le même contexte, Mashari Al-Duhaim, directeur des relations publiques de la Health Insurance Hospitals Company, a déclaré que l’exposition est considérée comme l’une des expositions les plus importantes du secteur de la santé et comprend un groupe d’institutions et d’entreprises internationales et régionales. participer puisqu’il s’agit d’un des projets du plan de développement en matière de santé et d’un des piliers d’une nouvelle vision du Koweït.

Il a déclaré qu’il était en train de mettre fin aux licences dans les hôpitaux et centres de Daman et de se coordonner directement avec le ministère de la Santé, notant la cessation de la licence des centres de santé primaires, le début des opérations et l’admission des patients et des travaux actuellement en cours. de finaliser les autorisations restantes et les procédures requises pour le fonctionnement des hôpitaux.

Denise Herbert

"Érudit indépendant de la culture pop. Entrepreneur hardcore. Accro à la cuisine typique. Fan d'Internet. Praticien de la musique subtilement charmant."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *