L’Algérie, l’Etat de rattrapage – les profondeurs marocaines

Je parie qu’aucun des lecteurs de cet article, ayant étudié à l’université, n’a ébranlé ses sentiments et n’a changé de nature rien qu’en mentionnant le nom du cours de rattrapage, car en fin d’année cela signifie échec et engagement , pour entrer dans une période de nouveaux examens dans les matières dans lesquelles il a échoué avec moins que la moyenne, se sentent injustes de cet échec uniquement par ceux qui sont obligés au cycle de rattrapage, car ils réussissent sans les autres qui réussissent cette phase et commencer l’année à venir avec succès.

Peut-être que tout le monde se demande quelle est la raison de cette discussion sur les examens et le cours de rattrapage, la raison est simplement parce que j’avais envie d’écrire à ce sujet en lisant sur les examens à venir et en voyant la peur et l’anxiété dans les yeux des étudiants et les espoirs que les parents placent en eux pour réussir, et en même temps je suis l’actualité internationale et nationale et ça m’excite. La déclaration des Cabrans en Algérie, leur annulation du traité d’amitié avec les Espagnols, puis la suspension du commerce avec les Ibères. J’ai remarqué une grande proportionnalité entre les deux situations. Je suis arrivé à la conclusion que les deux situations, d’invariablement un État défaillant à tous les niveaux, et j’ai décidé de l’appeler l’État de récupération, un pays tellement saturé de défaites et de revers que, si l’on considère que ses revers et ses revers compteraient, tissant de celui-ci un long nœud de longueur excessive, pour ne pas trouver de nuque et de cou à porter.

C’est vraiment un état de rattrapage dans le programme des pays qui réussissent et des pays réticents, qui ne mène pas au succès comme les autres pays, échoue dans tout, et doit essayer encore et encore après chaque tentative ratée, c’est-à-dire échoue à nouveau, parce que ses décisions sortir du sac avec hâte et hâte et non pas perdre l’esprit avec l’étude et le discernement, en équilibrant les intérêts et en les mettant au-dessus du mal, et en considérant les règles observées en politique internationale et le contrôle de l’action et de la réaction dans la construction d’une décision politique, Tout cela sont des questions et des leçons qui n’ont été acquises que par l’intuition et l’expérience et la longueur de la simulation des nations et de l’exploration des profondeurs de l’histoire. Et répétez l’année ou passez le cycle de guérison.

Ainsi, l’Algérie, sous domination militaire depuis sa création en 1962 par une décision de de Gaulle, après que la France vieillit et perd sa puissance, a traversé une phase du cycle de réhabilitation, quoique longue à réussir sur des sujets de civilisation et d’humanité. comprendre et comprendre la logique de la politique et s’imprégner des méthodes de lutte contre les adversaires internationaux et montrer l’intérêt national à détruire la Patrie et à renforcer les relations avec les alliés l’emporte sur les adversaires et revient près de ses intérêts que ses adversaires gagnent mais malheureusement le hic- La montée en puissance de l’Algérie se poursuivra et le régime militaire ne pourra rallier personne à ses côtés.
En ce qui concerne le Maroc, bien que la géographie ne nous ait pas rendu justice en disant l’Algérie, comme Hassan II que Dieu lui fasse miséricorde, nous avons partagé nos frontières et nous avons obligés en tant que Marocains en vertu de la géographie à vivre avec elle, mais nous remercions Dieu de l’habiter terre, des gens créés par le colonialisme et les occupations, dont l’esprit est creux et dont la politique est proche de la politique des combats de chèvres et des bousculades, sans plan et sans s’ennuyer jusqu’à ce qu’ils poussent leurs enfants et leurs proches sans s’en rendre compte, les rochers pourraient être heurtés, comme c’est arrivé à l’Algérie il y a quelques jours après des décennies de cognement contre son allié l’Espagne, et Shangrihot pensait qu’il n’était lié qu’à Don Quichotte en Castille, en Espagne, que son coup de tête détruirait l’essence de l’Espagne et oublierait que soixante-dix ans de son existence ne pas Il peut certainement détruire des forts historiques que des siècles de dons et de l’urbanisme mondialement connu. En fait, la logique civilisée pousse spontanément les pays au plus profond de l’histoire pour se connaître et devenir harmonieux, comme l’ont fait l’Espagne et le Maroc. Les enfants de la civilisation et les poussins de l’histoire, s’ils savaient, devraient s’asseoir sur des chaises d’étudiants s’asseoir pour être considéré et apprendre des leçons de civilisation auprès d’adultes.

Pour en revenir à la chute de l’État de rattrapage, où que vous tourniez votre visage le long de sa carte politique, des crises éclateront. Depuis lors, les cabarets de France et les fils et grand-mères de civils ont été assassinés, l’armée frontalière s’opposant aux Français à l’Est. , et les Cabrans ont tué et arrêté les chefs des vrais moudjahidines à Aknoun et en Algérie pour reprendre le pays Le pays vit à la lisière de la civilisation Après deux décennies de conflit entre le Pacte de Pomdia et ses rivaux, le tour Les chefs, qui Installé dans une montée au rang des généraux, la nuit est venue inaugurer une décennie de tuerie parmi le peuple algérien, s’élevant à deux cent mille morts, comme eux, qui ont disparu sous le prétexte du groupe armé algérien, qui s’est avéré tout dans le monde entier, avec gratitude, vos dirigeants sont la création de l’armée pour détruire la transformation démocratique menée par le président Chadli Bendjedid a été construit, au cours duquel le peuple a décidé d’élire les islamistes pour le gouverner, suivi de deux décennies de promotion du terrorisme et de remodelage du reste des dirigeants du groupe armé, qui ont déplacé leur mission du nord vers le sud et vers le déplacement du terrorisme vers la côte et empêtrer le continent. Toute l’Afrique est dans la fournaise du terrorisme algérien et on se souvient que les médias internationaux en parlent des agents militaires islamistes au Sahel, dont Ammar Al-Saifi, le ravisseur des otages, dont le chef de l’opposition Zitout dit être désormais emprisonné à la prison de Blida après qu’elle ait été rachetée par l’Algérie à Kadhafi pour qu’il ne révèle pas les secrets des militaires et de Mokhtar mais des militaires Mokhtar dans l’armée algérienne et l’émir d’al-Qaïda sur la côte et commanditaire du Terrorisme en Libye et la Tunisie après le printemps arabe, sans oublier l’émir d’Al-Qaïda au Maghreb islamique Droukdel. Pour mémoire, tous les noms dont les médias ont parlé.

Au final, l’Etat rattrapeur se comporte aussi bien que l’ignorant qui s’est fait son idole des dattes à vénérer et quand il a eu faim pour les manger, les Kabarans sont en train de détruire la gloire du peuple algérien, motivés par leur haine du Maroc et ses moments historiques et civilisés et ses valeurs de conviction de dialogue, de coexistence et de coopération, sans tenir compte des intérêts du peuple algérien et de la coexistence, de l’intensification et de l’interdépendance du voisinage et de la religion.

elite boss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.