L’ampleur du déficit commercial du Maroc avec la Turquie s’aggrave

Le Maroc a enregistré l’an dernier un déficit commercial de plus de 23 milliards de dirhams avec la Turquie, en hausse de près de 5,8 milliards de dirhams par rapport à 2020.

Les importations du Maroc en provenance de Turquie ont totalisé environ 30 milliards de dirhams l’an dernier, contre des exportations qui n’ont pas dépassé 7,1 milliards de dirhams, selon les statistiques publiées par le bureau de change.

Les importations du Maroc dans le cadre de l’accord de libre-échange avec la Turquie ont atteint un record l’année dernière ; Il a atteint 22,5 milliards de dirhams, et ce chiffre représente une croissance de 22,7% par rapport à 2020, où les importations du royaume dans le cadre de l’accord s’élevaient à 18,33 milliards de dirhams.

Les importations en provenance de Turquie, qui bénéficie de l’ALE, représentent environ 74% des importations totales en provenance de ce pays, s’élevant à environ 30 milliards de dirhams en 2021, contre 23 milliards de dirhams en 2020.

Les importations du Maroc dans le cadre de l’accord de libre-échange avec la Turquie ont varié de 7,7 milliards de dirhams en 2013, passant à 13,5 milliards de dirhams en 2017, 15,5 milliards de dirhams en 2018 et atteignant 19,1 milliards de dirhams en 2019.

Au cours de l’année écoulée, le Maroc a importé plusieurs produits de Turquie, principalement du fer et de l’acier, des voitures, des vêtements, des appareils électroménagers, des plastiques, du bois, des meubles et du papier.

Le commerce du Maroc avec la Turquie représente environ 6,9% du commerce total avec le monde, derrière l’Espagne à 28,3%, la France à 22,6% et l’Italie à 7,5%.

Malgier Martel

"Wannabe fauteur de troubles. Gamer. Incurable mordu des réseaux sociaux. Explorateur. Étudiant. Fan de télévision amateur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.