L’ancien ministre français licencie un athlète musulman américain

Une nouvelle enquête du journal français Libération a révélé mardi dernier qu’un basketteur musulman avait été licencié de la direction du club français Ilan Biarnier en raison de sa religion islamique.

L’ancien ministre de l’Éducation et maire de Pau, François Bayrou, a fait pression sur la direction du club français Ilan Biarnier pour qu’il limoge le basketteur musulman Taqwa Pinheiro.

Une autre histoire sur la propagation de l’islamophobie dans les milieux français, cette fois dans le sport, révèle une nouvelle enquête du journal français Libération, dans laquelle l’islam d’un ancien basketteur était une raison suffisante pour son renvoi du poste de directeur d’un club français pour le même Jeu à la demande de From, personnalité politique proche de l’entourage de Macron ; Il est ancien Ministre de l’Education Nationale et Maire de Pau « François Bayrou ». Il s’agit cette fois de l’ancien basketteur américain Taqwa Pinheiro, qui n’a dirigé l’équipe de France « Ilan Bjarnier » que trois mois avant d’être destitué en raison de sa religion islamique.

Comme motif du limogeage, le journal français a cité le tollé dans les médias locaux des Pyrénées atlantiques (sud-ouest) suite à la publication d’un joueur évoquant sa croyance en Dieu. Dans sa lettre, Stefan Karela, un investisseur de longue date d’Ilan Bjarnier, a déclaré : « Comment ce monsieur a-t-il osé se dire « fait de Dieu » alors qu’il travaillait dans un club catholique ? (…) Cela nuit à l’image du club. » De son côté, le président du club, David Bonmason-Carrier, a déclaré dans sa correspondance avec ses propriétaires américains : « Parler ainsi de la foi en Dieu devient mauvais (en France) respecté, surtout quand il s’agit d’un club catholique. » Ceci sans rater l’occasion de faire le lien entre islam et terrorisme, précisant : « De tels sujets sont sensibles pour nous en France, surtout en cas d’attentats terroristes. » Une réunion à distance a eu lieu entre la direction du club et ses propriétaires pour discuter de la question de la piété de Pinero et de diffuser leur décision quant au sort de son sort en tant que directeur. Cette rencontre était coordonnée par le maire de Pau, ancien ministre affilié à Macron, François Bayrou, également présent.

Selon Greg Haas, l’un des propriétaires du club, Bayrou a insisté sur le fait qu ‘ »il n’est pas acceptable localement et politiquement qu’un musulman dirige le club » et que « l’Elan Club est une organisation catholique ». Haas ajoute : « Bayro a dit à plusieurs reprises que nous devrions exclure la piété à cause de sa religion.

Se référant aux propriétaires du club, « il était inacceptable d’expulser une personne du club en raison de ses convictions religieuses », a déclaré le journal Libération. Mais la Fédération française de football est intervenue et a fait pression sur les propriétaires, critiquant la gestion financière du club qui a conduit à la vente du club le 2 août à l’investisseur basque Sebastian Menard, qui a limogé Taqwa Pinheiro de son poste. D’autre part, l’avocat de Taqwa a confirmé que son client avait déposé une plainte accusant le club d’expulsion arbitraire et de discrimination raciale.

Roselle Sault

"Maven de la bière subtilement charmant. Penseur. Extrême geek d'Internet. Passionné de voyages. Organisateur sympathique. Fanatique du Web. Communicateur certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.