L’assurance et l’Agence française de l’expertise achèvent un projet de jumelage financé par l’UE

L’assurance et l’Agence française de l’expertise achèvent un projet de jumelage financé par l’UE

Rahala : Mesures de prévention et respect des normes de santé et de sécurité au travail, priorités stratégiques pour se prémunir contre les accidents du travail

L’Organisation générale de la sécurité sociale, en coopération avec l’Agence française pour l’expérience, a achevé un projet de partenariat soutenant une réforme durable de l’assurance contre les accidents du travail et la sécurité au Royaume-Uni.
Ce qui a été mis en œuvre sur une période de (28) mois.

La fondation a indiqué que le projet de jumelage, qui termine ses travaux ce mois-ci, est un projet financé par l’Union européenne d’une valeur de (1,5) million d’euros, mis en œuvre par l’Agence française pour les expériences.

Cela s’est produit lors d’une cérémonie de clôture à l’hôtel Fairmont Amman en présence du directeur général de la Social Security Corporation, le Dr. Hazem Rahahleh, et le représentant de l’ambassadeur de l’Union européenne.Corinne Andréet chef de projetMichel Villach) et le coordinateur du projet au ministère de la Planification, Nizar Awad, avec la participation de plusieurs représentants des institutions et des autorités concernées impliquées dans ce projet.

Le projet de partenariat avec la Société de sécurité sociale couvrait plusieurs axes liés à l’application de l’assurance contre les accidents du travail, notamment la gouvernance, l’augmentation de l’inclusion et de la formation, la réadaptation, le développement des technologies de l’information et les procédures techniques et organisationnelles liées à l’assurance.

Dans le cadre du projet de jumelage, des experts de l’UE de différentes nationalités de France, d’Italie, d’Autriche et de Lituanie ont collaboré avec tous les départements et départements de l’institution d’assurance sociale pour proposer des améliorations afin de former les institutions et les travailleurs aux meilleures pratiques mondiales connexes. Sécurité au travail, procédures et mesures préventives et amélioration des options d’inspection et de contrôle en tant qu’outils efficaces pour réduire les accidents du travail.

Le directeur général de la Société de sécurité sociale, le Dr. Hazem Al-Rahahleh a déclaré que l’amélioration des conditions de santé et de sécurité au travail est une priorité stratégique Il a ajouté que le partenariat technique avec l’Union européenne et la France permet l’échange d’expériences et de connaissances dans ce domaine.

Al-Rahahleh a expliqué que la sécurité et la prévention au travail est un titre pour développer et accroître l’efficacité de l’assurance contre les accidents du travail, dans le cadre d’une stratégie qui intègre les efforts de toutes les institutions, établissements et travailleurs officiels et privés en tant que partenaires sociaux essentiels pour consolider les concepts de la santé et de la sécurité au travail.

Al-Rahahlh remercie l’Union européenne, l’Agence française de l’expertise, pour leurs efforts et leur collaboration sur ce projet, et le ministère du Plan et de la Coopération internationale pour son soutien continu aux plans et programmes de la Fondation.

Pour sa part, l’ambassadrice de l’Union européenne en Jordanie a précisé (Corinne André), que l’objectif des jumelages de villes est la volonté de l’Union européenne de transférer et d’échanger les expériences et les expériences des pays européens en matière de programmes de protection au travail, et que l’Union européenne a été à l’avant-garde de l’établissement de normes élevées pour les travailleurs avant le travail -connexes depuis près de trois décennies pour se protéger contre les blessures.

Elle a exprimé la fierté de l’Union européenne d’aider l’Institution d’assurance sociale à soutenir une réforme durable de l’assurance contre les accidents du travail et les aspects connexes La sécurité au travail, mettant l’accent sur le lien direct entre l’aspect préventif des accidents du travail et l’augmentation de la productivité.

Le conseiller du projet de jumelage a expliqué résidente (Anne Binet) que l’élément principal pour le succès du projet de jumelage est l’échange d’expériences avec les États membres de l’Union européenne et le travail main dans la main avec ses collègues, notant que la Jordanie est le seul pays de la région qui a ratifié Convention n° 102 de l’OIT de 2014, en particulier la partie 6 sur les prestations en cas d’accidents du travail et de maladies professionnelles ; Ce qui montre l’importance attachée à ces questions.

Pour sa part, la directrice du département des accidents du travail et de la sécurité au travail de la sécurité sociale, Wafaa Jaradat, a souligné que le projet de jumelage a été fructueux grâce à l’expérience et aux connaissances accumulées, également fournies par des experts en France, en Lituanie et en Italie. B. obtenu des résultats en informant le personnel de l’institution chargée du programme des expériences en France et en Lituanie lors des visites d’étude qui ont eu lieu pendant la phase de mise en œuvre du projet, ce qui était l’une des exigences du programme.

Elle a ajouté que l’un des résultats les plus importants du projet réalisé est d’ouvrir la porte à la coopération de la Fondation avec toutes les autorités officielles et médicales afin de réaliser un échange d’expériences et de consultations qui consoliderait les normes de protection du travail et réintégrerait les blessés dans le travail. , que ce soit en retournant à leur ancien travail ou en se formant avec leurs compétences restantes.

elite boss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.