Le bilan des inondations s’élève à 37 dans le Kentucky et 22 en Ouganda

Le bilan temporaire des inondations dévastatrices dans l’État américain du Kentucky est passé à 37 et la pluie continue, selon le gouverneur de l’État du sud-est des États-Unis, New Heat France, qui est complètement sous le choc de la sécheresse.

Le gouverneur Andy Bashir a tweeté : « Nous avons terminé la journée avec des nouvelles déchirantes de l’est du Kentucky. Nous pouvons confirmer que le nombre de morts est maintenant passé à 37 et que beaucoup sont toujours portés disparus », a-t-il ajouté. « Les prières sont pour leurs familles ».

Bashir a déclaré que le nombre de morts est susceptible d’augmenter à mesure que les secouristes atteignent les zones touchées et trouvent d’autres corps. Les efforts de recherche ont été entravés par la pluie lundi et d’autres orages sont attendus ce soir.

Plus tôt, le gouverneur a déclaré aux journalistes : « Comme si la situation n’était pas assez difficile pour les habitants de cette région, ils voient maintenant de la pluie. » Le Service météorologique national a mis la majeure partie de l’est du Kentucky en alerte aux inondations jusqu’à mardi matin et avant la danger Averti d’orages ce soir. Le bilan des inondations dans la ville de Mbale, dans l’est de l’Ouganda, s’est également élevé à 22 personnes et 10 personnes ont été grièvement blessées, a annoncé lundi la police. Deux rivières ont débordé après de fortes pluies qui ont provoqué des inondations boueuses, causant d’importants dégâts et forçant des centaines d’habitants à fuir leurs maisons. « Le nombre de morts suite aux inondations à Mbale est passé à 22. Dix autres sont dans un état critique », a déclaré le porte-parole de la police ougandaise Fred Enanga. Il a expliqué que certaines des victimes se sont retrouvées coincées dans un minibus. « Il s’agissait principalement de membres de la famille et d’amis qui se rendaient à une fête, mais ils ont été emportés (…) par les inondations », a-t-il ajouté.

En revanche, la France, qui a été étouffée par une vague de chaleur dans le sud pour la troisième fois cet été, subit désormais une sécheresse totale après avoir mis Paris et ses environs « en alerte » à la fin de ce qui a été le mois le plus sec jamais enregistré. Le pays a mis juillet sous tous les mois, et les autorités mettent l’Ile-de-France Paris et les provinces limitrophes en alerte sécheresse.

Selon le service météo Météo-France, une température maximale comprise entre 34 et 38 degrés Celsius est attendue en France aujourd’hui, mercredi et jeudi. Les météorologues affirment que cette canicule est plus courte et moins intense que celle qui a frappé le pays à la mi-juillet, mais la fréquence des canicules fait des effets du réchauffement climatique une réalité tangible pour les Français. (agences)

Édith Desjardins

"Nerd du Web primé. Sympathique expert de l'Internet. Défenseur de la culture pop adapté aux hipsters. Fan total de zombies. Expert en alimentation."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.