Le Mali accuse la France d’armer des « combattants islamistes ».

Le Mali a déclaré que la France avait violé son espace aérien et fourni des armes à des militants islamistes dans le but de déstabiliser le pays d’Afrique de l’Ouest, la dernière série d’allégations et une fin amère à leur relation autrefois étroite.

Dans une lettre au président du Conseil de sécurité de l’ONU, le ministre des Affaires étrangères du Mali, Abdoulaye Diop, a déclaré que l’espace aérien du pays avait été violé plus de 50 fois cette année, principalement par les forces françaises utilisant des drones, des hélicoptères militaires et des avions de combat.

« La France a utilisé ces violations flagrantes de l’espace aérien malien pour recueillir des renseignements et larguer des armes et des munitions sur des groupes terroristes opérant au Sahel », indique la lettre.

Le Mali a déclaré qu’il avait des preuves, mais n’a rien fourni, que la France avait fourni des armes à des groupes islamistes qu’elle avait dépensé des milliards de dollars pour éradiquer son ancienne colonie, Paris, sur une période de près de 10 ans.

Lire la suite

Cette section contient des articles connexes placés dans le champ Nœuds associés.

« La France n’a jamais soutenu, directement ou indirectement, ces groupes terroristes, qu’elle considère toujours comme son ennemi dans le monde », a déclaré l’ambassade de France au Mali sur Twitter.

Il a ajouté qu’au cours de sa mission de neuf ans au Mali, 53 soldats français ont été tués et que la France a tué des centaines de militants pour améliorer la sécurité des citoyens maliens. Elle a ajouté que la France avait également été attaquée chez elle par des islamistes.

Les allégations indiquent une nouvelle détérioration des relations à un moment où la France retire ses derniers soldats du Mali et où les mercenaires russes engagés par le gouvernement militaire au Mali étendent leur influence.

Le président russe Vladimir Poutine a évoqué la possibilité de fournir de la nourriture, des engrais et du carburant lors d’un appel téléphonique la semaine dernière avec le président par intérim du pays.

Des soldats allemands de l’ONU ont déclaré avoir vu des troupes russes atterrir et décharger du matériel à l’aéroport de la ville de Gau, dans le nord du pays, lundi, jour du départ des derniers soldats français.

Félix Germain

"Fan du Web. Étudiant au bacon d'une humilité exaspérante. Organisateur. Totalement expert de Twitter. Communicateur amical. Joueur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.