Le Maroc bénéficie de « l’expertise française » en matière de santé et sécurité au travail

Hespress – Magda Ait Laktaoui (Photos : Mounir Imhimedat)Vendredi 3 février 2017 – 8h00

Abdel Salam Al-Seddiqi, ministre de l’Emploi et des Affaires sociales du gouvernement de transition, a signé jeudi soir une déclaration commune, accompagné de Meriem Al-Khomri, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social de la République française, à la siège du ministère à Rabat sur la coopération technique dans les domaines de l’emploi et du travail, notamment en matière de santé et de sécurité au travail.

Al-Siddiqi a expliqué que la rencontre avec le ministre français représente un moment exceptionnel qui confirme la qualité des relations entre les deux pays et les deux ministères et est une opportunité d’atteindre les objectifs en plus de tout ce qui touche à ce domaine pour déterminer différents domaines de travail. , sa modernisation et assurer l’amélioration de la santé et de la sécurité, soulignant que « le ministère travaille, entre autres, à faire avancer la stratégie nationale pour l’emploi », a-t-il déclaré.

Lors d’une conférence de presse à l’issue de la signature de l’accord de coopération entre les deux parties, le ministre marocain a exprimé la volonté du Maroc de bénéficier de l’expertise et de l’expérience française, à l’image des bassins d’emploi français. Le Maroc souhaite également y œuvrer en nouant, outre l’intégration des femmes dans les espaces de production, des partenariats avec des institutions universitaires et des conseils régionaux. Il a conclu ses propos en disant : « Nous sommes tous convaincus de pouvoir apporter un nouveau départ à la coopération entre les deux pays. »

De son côté, Maryam Al-Khamri, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social de la République française, a évoqué l’importance de la formation en tant que pilier central dans le domaine du travail ainsi que l’importance de préparer la main-d’œuvre aux enjeux. liés au développement de la qualité du travail pour sensibiliser à la santé et à la sécurité et améliorer les conditions de travail, soulignant l’importance des liens et des relations historiques entre les deux pays.

La ministre française d’origine marocaine, qui était accompagnée de l’ambassadeur de France et d’autres responsables, a évoqué le sentiment de joie qui l’a envahie lors de sa visite au Maroc, notamment dans sa ville natale de Rabat, et a poursuivi : « Je suis née dans ce pays il y a 38 ans. il y a une ville née. Et chaque fois que j’y reviens de France, je suis envahi par des sentiments particuliers.

Lors de leur entretien, les deux ministres ont passé en revue les solides relations de coopération et d’amitié entre le Maroc et la France. Les deux responsables gouvernementaux des deux pays ont également discuté des questions de coopération entre les deux ministères dans les domaines de l’emploi et de l’emploi, liées aux défis rencontrés par les deux pays et aux moyens de coopération conjointe pour créer des opportunités d’emploi et activer le contenu du Programme national pour l’emploi. Stratégie .

Denise Herbert

"Érudit indépendant de la culture pop. Entrepreneur hardcore. Accro à la cuisine typique. Fan d'Internet. Praticien de la musique subtilement charmant."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *