Le monde honore la mémoire de la reine Elizabeth

Londres (Union)

Hier, le monde a honoré la mémoire de la reine Elizabeth II, qui a accompagné la Grande-Bretagne pendant 70 ans, avec des cloches d’église et des barrages d’artillerie de l’Australie à la Grande-Bretagne.
Des chefs d’État de toutes les régions du monde se sont unis en l’honneur de la reine Elizabeth II après sa mort dans son Écosse natale.
Vendredi, la nouvelle Première ministre britannique Lisa Terrace a rendu hommage à la reine et au roi Charles III. « Loyauté et dévouement » promis.
Les honneurs sont venus de tous les pays, des petites nations aux pays les plus puissants du monde, et des institutions séculaires. De nombreux pays ont exprimé leur respect pour la défunte reine, d’une minute de silence aux Nations Unies à l’extinction des lumières de la Tour Eiffel, le drapeau en berne flottant au-dessus de la Maison Blanche et d’autres scènes du Royaume de Bahreïn, du Sultanat d’Oman et le Brésil, où se sont déclarés des jours de deuil.
Le Commonwealth, l’union des pays qui faisaient autrefois partie de l’Empire britannique et des territoires d’outre-mer restants, a dominé l’honneur mondial.
L’Asie du Sud a pris l’initiative d’honorer la défunte reine, le Premier ministre indien Narendra Modi exprimant sa « douleur » à sa mort.
Dans l’hémisphère sud, le président sud-africain Cyril Ramaphosa a déclaré que « la vie et la mémoire de la reine resteront dans les mémoires dans le monde entier », tandis que le président élu kenyan William Ruto a salué son « excellent » leadership du Commonwealth. De l’autre côté du monde, le premier ministre canadien Justin Trudeau a confirmé qu’Elizabeth II, qui, en tant que reine, était à la tête de l’État canadien, est une « présence durable » dans la vie des Canadiens et « restera à jamais une partie importante de l’histoire ». « notre pays ». De son côté, le président français Emmanuel Macron a salué « une amie de la France et une reine de cœur » qui « a fait son pays et le siècle ». Dans une vidéo en anglais qu’il a publiée hier sur Twitter, il l’a également félicitée « Sagesse et Compassion » de la Reine.

Biden assiste aux funérailles
Le président américain Joe Biden a annoncé hier qu’il assisterait aux funérailles de la reine Elizabeth II au Royaume-Uni. « Je ne connais pas encore les détails, mais je serai présent », a déclaré le président démocrate aux journalistes. Biden a déclaré qu’il n’avait pas encore parlé au roi Charles III, le fils de feu la reine. « Je ne l’ai pas appelé », a confirmé le président américain. Biden s’est entretenu avec des journalistes avant de monter à bord de l’US Air Force One à l’aéroport international de Columbus dans l’Ohio, où il a prononcé un discours. Biden a présenté ses condoléances à l’occasion du décès de la reine Elizabeth II de Grande-Bretagne, qui a rencontré 14 présidents américains. Rappelant leur rencontre de 2021, Biden a déclaré: « Elle nous a charmés par son intelligence, nous a émus par sa gentillesse et a généreusement partagé sa sagesse avec nous. » Biden a expliqué qu’Elizabeth II « était plus qu’une simple reine, elle était. » époque entière ». De son côté, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a annoncé hier que le président russe Vladimir Poutine n’assisterait pas aux funérailles de la reine Elizabeth II. Hier, Poutine a honoré la mémoire de la reine et a présenté ses condoléances à son fils, le roi Charles III.

Andrien Barre

"Maven de la bière. Expert du Web. Troublemaker de longue date. Organisateur en herbe. Communicateur général. Gourou de la télévision."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.