Le président de l’Université du Caire s’entretient avec l’ambassadeur de France pour améliorer la coopération avec les universités françaises


docteur Mohamed Othman Elkhosht, président de l’Université du Caire, a reçu dans son cabinet Marc Baretti, ambassadeur de la France en Égypte, et la délégation qui l’accompagne pour discuter du renforcement des possibilités de coopération conjointe dans la recherche et l’enseignement, ainsi que de l’échange de professeurs et étudiants.

Au début de la réunion, le Dr. Exprimant sa fierté dans les universités et instituts français en tant qu’histoire et culture et qu’ils ont une vision académique exceptionnelle, Mohamed El-Khasht a souligné les domaines de collaboration existants entre l’Université du Caire et un certain nombre de centres de recherche et d’universités françaises, dont l’Université de la Sorbonne.

Le président de l’Université du Caire a déclaré, selon un communiqué de l’université, que l’université se réjouit d’augmenter les diplômes conjoints et doubles avec les universités françaises dans les domaines de l’espace, de la littérature, des médias et des affaires, en particulier avec l’Université du Caire dans un éventail de disciplines, y compris La dentisterie et l’ingénierie pétrolière, l’architecture, la gestion hôtelière, la pharmacie et les sciences pharmaceutiques font partie des 100 meilleures universités au monde.

docteur Muhammad Al-Khasht a dirigé la formation d’un comité chargé d’examiner tous les projets et accords entre l’Université du Caire et les universités françaises afin de les mettre en œuvre de la meilleure façon possible.

Au cours de la réunion, les deux parties ont discuté de la possibilité de détenir des diplômes pratiques conjoints et doubles dans le domaine des sciences spatiales, en particulier que l’Université du Caire est en train de créer la Faculté des sciences et technologies spatiales à l’Université internationale du Caire, et ont discuté de la coopération dans le domaine du cinéma et de la littérature sur la lutte contre l’extrémisme, le terrorisme et l’isolement intellectuel.

Les deux parties ont discuté de la proposition d’étudier la philosophie dans mes domaines, la philosophie de la religion pour élargir l’approche rationnelle de la religion, à travers laquelle l’extrémisme et le terrorisme sont combattus, et la philosophie des sciences, qui traite de l’étude de l’histoire et de la philosophie des sciences , qui à son tour contribue au développement de la science.

Pour sa part, l’ambassadeur de France s’est félicité de son accueil chaleureux à la prestigieuse université du Caire dans le pays de la culture, de l’histoire et de la civilisation, l’Égypte, soulignant que la partie française a apporté à l’université du Caire un soutien sous tous ses aspects dans divers domaines de l’éducation, soulignant la collaboration existante entre un certain nombre d’universités et de facultés françaises de l’Université du Caire, dont la Faculté de droit et la Faculté des sciences économiques et politiques. Il a également réitéré sa volonté d’accroître la coopération scientifique et culturelle avec l’Université du Caire.

A la fin de la rencontre, un dialogue fructueux a eu lieu entre le Président de l’Université du Caire et l’Ambassadeur de France, au cours duquel un certain nombre de sujets différents de la pensée, de la littérature, de la philosophie et de l’orientalisme ont été abordés, ainsi que les différents points de vue des orientalistes, et les plus grands philosophes français et égyptiens.De part et d’autre, l’accent a été mis sur la nécessité d’une ouverture aux cultures différentes et d’un dialogue entre les civilisations.

La réunion a été suivie par le Dr. Mahmoud Al-Saeed, Doyen de la Faculté des sciences économiques et politiques de l’Université du Caire, Dr. Abdel Hadi Al-Awadi, doyen de la faculté de droit, Dr. Hisham Abdel Hakam, doyen de la faculté, partie de la médecine dentaire, Dr. Ragab Tajen, conseiller juridique universitaire, Dr. Samah Helmy, professeur à la faculté de français de la faculté des sciences humaines, et Dr. Du côté français, Anne Ricordal, attachée de coopération éducative, et Dr.

elite boss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.