Le prix du pain en Belgique va-t-il baisser après la bonne récolte et le deal céréalier ukrainien ?

Belgique 24- Après la signature d’un accord pour lever l’embargo sur les exportations de céréales ukrainiennes, s’attend-on à une baisse des prix du pain ?! …Voici quelques réponses aux questions que les citoyens belges pourraient se poser.

explosion du prix du pain
Le pain est l’un des produits de première nécessité dont les prix ont le plus augmenté ces derniers mois. Dans certaines boulangeries, un pain de 800 grammes coûte plus de 4 euros.

Plusieurs facteurs expliquent cette augmentation :

  • Augmenter le prix de l’énergie nécessaire à la cuisson du pain
  • augmentation des prix de la farine
  • La hausse des prix des emballages, qui ont augmenté de plus de 20 % depuis le début de l’année

Un accord sur les céréales et une bonne récolte pourrait-il changer les règles du jeu ?
Vendredi dernier, un accord signé à Istanbul prévoyait la mise en place de corridors sûrs pour permettre aux navires marchands de circuler en mer Noire et d’exporter 20 à 25 millions de tonnes de céréales interdites en Ukraine. Ailleurs en Europe aussi, notamment en Belgique et en France, les récoltes de blé de cette année ont été plutôt bonnes.

Ces deux bonnes nouvelles feront-elles baisser le prix du blé, et donc de la farine et du pain ?
Malheureusement, ce n’est pas si simple, car plusieurs facteurs affectent encore le prix du pain dans notre pays.

Tout d’abord, il faut savoir que seulement 10% du blé récolté en Belgique sert à faire de la farine et donc du pain. La majeure partie du blé cultivé ici est utilisée pour l’alimentation animale, mais aussi pour la production d’amidon et de biocarburants.

Non seulement il y a une pénurie de céréales là-bas, mais nous avons aussi des prix de l’énergie très élevés et les coûts de personnel augmentent également. Même si le prix des céréales baisse à nouveau un jour, cela ne compensera pas les autres coûts, a déclaré Bart Seolmans de l’association flamande Bakers Flanders à la VRT.

Achèterons-nous bientôt du pain à 5 euros ?
Malheureusement, comme nous l’avons vu, cela ne se traduit pas par une baisse du prix du pain. Donc le prix du pain ne baissera pas demain. Eddie Van Damme, président de l’Association flamande des boulangers, l’a confirmé à VTM News. Qui a dit si une goutte n’était pas attendue Quand l’augmentation s’arrêtera-t-elle ? Une chose n’est pas sûre, le prix du pain devrait continuer à augmenter dans les mois à venir.

En effet, outre la hausse des prix des matières premières et de l’énergie, les boulangers constatent également une hausse des loyers, mais aussi une hausse des frais de personnel.

Eddie Van Damme explique en détail : L’indice pivot a déjà été dépassé plusieurs fois cette année, ce qui signifie que les salaires des travailleurs de notre secteur augmenteront de 8 à 10 % au début de l’année prochaine. Et il ne faut pas oublier que les frais de location sont également détaillés.

En mars dernier, Albert Denonsen, président de la Fédération française de la boulangerie, pâtisserie et glacerie, déclarait à la RTBF qu’il n’était pas surprenant que le prix du pain puisse dépasser les 5 euros dans les mois à venir. Malheureusement, ses propos sont encore une réalité tangible.

Malgier Martel

"Wannabe fauteur de troubles. Gamer. Incurable mordu des réseaux sociaux. Explorateur. Étudiant. Fan de télévision amateur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.