L’Elysée, l’histoire de France dans les couloirs d’un palais

Sur un tapis rouge qui s’étend jusqu’à son entrée, le président français accueille les grands visiteurs en France, une scène traditionnelle qui s’écarte de sa journée habituelle, lundi, lorsque le résident du palais Emmanuel Macron rencontre l’invité majeur de son pays, le cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, président des Émirats arabes unis lors d’une visite historique.

Dans les salles de l’Elysée, le visiteur découvre le récit de trois siècles qui ont marqué des tournants importants dans l’histoire du Pays de Lumière.

Qu’il suffise de savoir, par exemple, que l’empereur Napoléon Bonaparte a signé l’acte d’abdication à l’intérieur du palais dans le « Salon d’Argent », qui témoigne encore de ce moment, avant de quitter Paris.

Moments dramatiques d’une histoire glorieuse qui ont formé un aspect important des temps modernes, l’un de ses épisodes les plus passionnants a été qu’après l’occupation de Paris, le palais a été converti en résidence de l’empereur de Russie Alexandre, pour y vivre après Le duc anglais de Wellington, l’ennemi le plus célèbre de Bonaparte, crédité de sa défaite à Waterloo.

Mais l’histoire du palais avait commencé plus d’un siècle avant cette date, lorsque le comte Henri Louis acheta un terrain à Paris en 1718 et y construisit un palais pour sa résidence. Il a fallu 4 ans pour achever la construction et à la mort du comte en 1753, le palais a été vendu à Jean Antoinette Poisson, marquis de Pompadour.

La marquise de Pompadour est créditée d’avoir mis les premières touches à l’Elysée lorsqu’elle a engagé l’architecte La Surance pour repenser le conseil formel, le premier étage et le jardin, concevoir le portique à l’entrée du bâtiment et les haies.

Avant la mort de la marquise, elle légua le palais à Louis XV qui, par arrêté royal, en fit d’abord la résidence des ambassadeurs extraordinaires à Paris puis le transforma en un lieu où étaient exposées des peintures de ports français.

Après environ un demi-siècle, le marchand Nicolas Beaugon décide d’acheter le palais et y apporte quelques modifications, agrandissant l’aile de petits appartements jusqu’à ce qu’elle atteigne les Champs-Elysées et forme un angle droit.

Le palais a été construit à l’époque de Louis XVI. de nouveau la résidence des ambassadeurs extraordinaires, mais il décide de la vendre à sa cousine, la duchesse de Bourbon, en 1787.

La Duchesse de Bourbon fut parmi les résidents les plus malheureux. Après seulement 6 ans en possession du palais, elle fut arrêtée par les révolutionnaires et réaffectée à l’Elysée pour divers autres usages jusqu’à ce qu’il soit décidé qu’il serait le siège de la Transmission Authority. pour les lois et règlements, et une maison pour l’imprimeur qui publie le Bulletin juridique.

les gens ordinaires

La duchesse ne passa pas de longues années en prison, elle fut donc libérée en 1795 et après seulement deux ans posséda à nouveau le château, mais son malheur persista et des difficultés financières l’obligèrent à louer le rez-de-chaussée, permettant au marchand Hofen qui était l’un des locataires. du château, était occupé à écrire l’histoire de son pays.

Hofin a préparé les salons et le jardin pour danser pour les gens ordinaires.

Puis la duchesse, alors qu’elle était en exil en Espagne, a mis le manoir aux enchères et la famille marchande l’a acheté et en a construit certaines parties pour en faire des habitations pour le peuple et y a apporté les modifications nécessaires.

Les changements comprenaient un agrandissement de la conception de l’église de la Madeleine, la construction du grand escalier à gauche de l’entrée principale et la conception d’une vaste salle à manger dans l’aile ouest, tandis que la galerie de portraits a été transformée en salle de bal. La salle s’appelle maintenant le salon Moreh.

Napoléon au palais

Après être devenu roi du royaume de Naples en 1808, Maurat a donné à Napoléon tous ses biens en France, y compris le palais de l’Elysée, et a changé le nom de l’Elysée en Napoléon Elysée. A partir de cette époque, l’histoire du palais se confond avec l’histoire de France elle-même.

Napoléon a d’abord résidé à l’Elysée en mars 1809 avant de le donner à l’impératrice Joséphine, son épouse, après leur divorce et de le récupérer en 1812.

Et l’Elysée est resté un témoin de l’histoire de l’Empire français jusqu’aux dernières heures, lorsque Napoléon a signé son abdication, dans la Boudeau Silver Collection.

En décembre 1848, le palais prend le nom de « Palais National de l’Elysée » pour devenir la résidence du Président de la République.

Le prince Louis Napoléon, neveu de l’empereur Napoléon Ier, rénove le palais et nomme le célèbre architecte Joseph Eugène Lacroix.

Le palais actuel a été légué par Lacroix, qui a achevé les travaux de rénovation et de décoration en 1867.

Depuis la Troisième République, le palais a retrouvé son statut officiel de résidence des Présidents de la République. Cependant, pendant l’occupation allemande de la France, il a été fermé entre 1940 et 1946.

Après la libération, l’Elysée a accueilli 8 présidents de la République : le général de Gaulle, Georges Pompidou (auprès duquel il est décédé, ainsi que deux de ses prédécesseurs), Giscard d’Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy, François Hollande , et enfin Emmanuel Macron.

Andrien Barre

"Maven de la bière. Expert du Web. Troublemaker de longue date. Organisateur en herbe. Communicateur général. Gourou de la télévision."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.