L’équipe nationale tunisienne de football est menacée d’exclusion de la Coupe du monde 2022

La FIFA a menacé d’exclure la Tunisie de la Coupe du monde 2022 au Qatar pour ingérence de l’État.
Cette menace intervient après la déclaration du chef du service juridique du ministère tunisien de la Jeunesse et des Sports, Chokri Hamda, qui a suscité une large polémique, notamment sur l’existence de profondes divergences au sein de la fédération tunisienne de football, selon la publication du site sportif Kooora sur Mardi.
Le magazine sportif français Onze Mondial a également publié un reportage dans lequel il évoquait la possibilité d’interdire à l’équipe nationale tunisienne de participer à la Coupe du monde au Qatar en raison de l’ingérence du ministère des Sports dans les affaires de l’association locale de football exigeant l’intervention. de la FIFA et la suspension des activités footballistiques en Tunisie.
Le rapport français a déclaré: « La Tunisie, qui est dans le groupe D avec la France, pourrait être exclue du tournoi en raison de la querelle qui dure depuis des semaines entre le ministre des Sports Kamal Dokish et le président de l’Association de football, Wadih Al-Jaree , entraînant la dissolution du Bureau Exécutif de la Fédération Tunisienne. »
En revanche, il y a quelques jours, la commission de discipline de la Fédération tunisienne de football a imposé une suspension de cinq ans au duo Tarji Zarzis, Wael Al-Kurdi et Hassan Hossam Ramadan ; Après avoir été reconnu coupable de matchs truqués contre Amal Hammam-Sousse dans leur lutte pour rester en Premier League.
La commission de discipline a également décidé d’organiser un match de barrage entre Nejm El-Metlaoui et Amal Hammam-Sousse dans un stade neutre pour décider quelle équipe est éliminée de la première division.
Notamment, l’équipe nationale tunisienne a été tirée au sort avec la France, les champions du monde 2018, l’Australie et le Danemark.
Il convient de noter que le Kenya et le Zimbabwe ont été interdits de participer aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2023 pour une raison similaire. Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a déclaré : « Nous avons dû suspendre deux de nos membres, le Kenya et le Zimbabwe, en raison de l’ingérence du gouvernement dans les activités des associations de football. »

elite boss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.