Les échanges commerciaux entre la France et le Maroc se multiplient et le surplus parle pour Rabat

Dans le cadre de la tenue de la 14ème session de la réunion de haut niveau entre le Maroc et la France à Paris, le ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme administrative a publié les données sur les échanges commerciaux entre les deux pays pour l’année 2018 et les neuf premiers mois de l’actuelle an.

Selon le ministère, les échanges entre la France et le Maroc ont augmenté de 7,1% à 117,1 milliards de dirhams en 2018, et le Maroc affiche un excédent commercial avec la France de l’ordre de 2,6 milliards de dirhams.

Le Maroc a exporté 59,8 milliards de dirhams vers la France l’année dernière, soit une augmentation de 5,2% par rapport à 2017. Ces exportations représentent 22,9% des exportations totales du royaume et comprennent des câbles électriques, des voitures de tourisme, des pièces d’avion, des vêtements et des légumes.

Les importations de Rabat depuis la France ont totalisé 57,3 milliards de dirhams en 2018, en hausse de 9,1%, représentant 11,9% des importations totales du royaume. Il comprend les produits destinés à la transformation industrielle, les biens de consommation, la nutrition, le tabac et les boissons.

La couverture des exportations par les importations était d’environ 104% l’an dernier, contre 108% en 2017, soit le taux de couverture le plus élevé que les échanges commerciaux entre les deux pays aient atteint depuis 2002.

Avec une part de 21,7%, la France est le deuxième client du royaume après l’Espagne et, avec une part d’environ 11,9% de l’ensemble des importations en provenance de l’étranger, elle est également le deuxième fournisseur du Maroc.

S’agissant des neuf premiers mois de l’année en cours, le rapport du ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme administrative a montré que les importations en provenance de la France ont augmenté de 11,5% sur un an à 44,5 milliards de dirhams et les exportations de 2,4% à 45 milliards de dirhams.

Fin septembre, la balance commerciale affichait toujours un excédent en faveur du Maroc d’environ 443 millions de dirhams, avec un taux de couverture importations-exportations allant jusqu’à 101%.

Le rapport a attribué la hausse des importations en provenance de France au cours des neuf premiers mois de l’année dernière à de forts rebonds des achats marocains de blé de 111%, de voitures de tourisme de 79% et de machines et équipements divers de 31%.

Alors que la hausse des exportations marocaines est due notamment aux bonnes performances des ventes de fils et câbles électriques de 15%, de tomates fraîches de 13% et de pastèques de 36%.

Malgier Martel

"Wannabe fauteur de troubles. Gamer. Incurable mordu des réseaux sociaux. Explorateur. Étudiant. Fan de télévision amateur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.