Les Émirats arabes unis lancent le compte à rebours pour conquérir la lune

ABU DHABI – Les Émirats arabes unis se préparent à s’imposer dans le club des seniors du secteur spatial en lançant leur premier vaisseau spatial sur la Lune en novembre et en rejoignant une série de réalisations scientifiques liées à l’espace.

La mission lunaire d’Emirates sera le premier alunissage pour le monde arabe et le Japon. Jusqu’à présent, seuls trois pays ont atterri sur la Lune : les États-Unis, l’Union soviétique et la Chine.
Hamad Al-Marzouqi, directeur du projet Emirates Moon Exploration, a déclaré au journal The National que le rover Rashid sera lancé du 9 au 15 novembre depuis le Kennedy Space Center en Floride.

Le vaisseau spatial sera également lancé à bord d’une fusée SpaceX Falcon 9 et s’amarrera sur la Lune depuis un atterrisseur japonais en mars.

La mission lunaire Emirates sera le premier vol lunaire du vaisseau spatial Hakuto R, qui est en cours de développement par iCebs depuis plus d’une décennie. Fondée en 2010, la société dirigeait la Team Hakuto, qui figurait parmi les cinq finalistes du Google Lunar X Award, une course spéciale vers la lune créée par Google qui s’est terminée en 2018 sans vainqueur.

ISpace prévoit de lancer sa deuxième mission lunaire, qui comprendra également le déploiement d’un rover en 2023. Les deux vols devraient être lancés sur une fusée SpaceX Falcon 9, ont déclaré des responsables d’Ispace.
Le journal a cité Al-Marzouki disant : « Nous avons terminé les tests du rover et nous sommes satisfaits des résultats. Le véhicule a été intégré à la sonde et est prêt à être lancé.

Malgier Martel

"Wannabe fauteur de troubles. Gamer. Incurable mordu des réseaux sociaux. Explorateur. Étudiant. Fan de télévision amateur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.