Les incendies de forêt détruisent la deuxième plus grande superficie d’Europe

Les incendies de forêt à travers l’Europe cet été ont brûlé le deuxième plus grand jamais enregistré, bien que la région soit toujours au milieu de sa saison habituelle des incendies, selon les données du Centre commun de recherche de l’Union européenne, alors que la France et l’Espagne subissent une vague de chaleur étouffante pour le Un grand incendie de forêt s’est déclaré à Berlin le 12 juin après une explosion dans un dépôt de munitions de la police, ont indiqué les pompiers, tandis que des ponts se sont effondrés et que des rivières ont débordé jeudi dans le nord du Japon après de fortes pluies, incitant 200 000 personnes à évacuer les zones touchées. .

Des dizaines de pays européens ont subi des incendies majeurs cette année, forçant des milliers de personnes à fuir et détruisant des maisons et des emplois. Des pays comme l’Italie, l’Espagne et la France sont toujours confrontés à des risques d’incendie importants. Les données ont montré que les incendies de forêt ont détruit plus de 1 484 000 hectares dans l’Union européenne jusqu’à présent cette année. C’est la deuxième plus grande superficie totale depuis le début du processus d’enregistrement en 2006. En 2017, environ deux millions et 441 acres ont été brûlés. La superficie brûlée cette année est deux fois plus grande que le Luxembourg.

Après une brève baisse des températures fin juillet, l’Espagne a de nouveau connu des températures supérieures à 40 degrés Celsius dans de nombreuses régions du sud, après avoir atteint 43,3 degrés Celsius à Talavera de la Reina, dans la province de Tolède. Quant à la France, le Service météorologique français a averti que « mercredi sera le plus chaud du pays », mais les températures élevées se sont poursuivies « dans l’est » jeudi.

D’autre part, les équipes de pompiers ont confirmé que dans l’ouest de la ville « Grunewald a été témoin d’un incendie » et « des explosions se produisent ». Elle a ajouté que « le feu s’est propagé à une superficie de 15 000 mètres carrés, d’abord à un endroit où des munitions et des explosifs de la police étaient stockés et désamorcés, puis à la forêt environnante ».

D’autre part, le porte-parole du gouvernement japonais Hirokazu Matsuno a déclaré aux journalistes que deux personnes étaient portées disparues, tandis que les autorités ont mis en garde contre un risque accru de glissements de terrain et d’inondations. La chaîne de télévision publique NHK a rapporté que 200 000 personnes vivant dans les cinq préfectures japonaises de Niigata, Yamagata, Fukushima, Ishikawa et Fukui ont reçu l’ordre d’évacuer. (agences)

Édith Desjardins

"Nerd du Web primé. Sympathique expert de l'Internet. Défenseur de la culture pop adapté aux hipsters. Fan total de zombies. Expert en alimentation."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.