Les ministres de l’université et de l’environnement discutent des préparatifs de l’accueil du sommet sur le climat « COP 27 ».

docteur Khaled Abdel Ghaffar, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et ministre de la Santé et de la Population par intérim, a rencontré le Dr. Yasmine Fouad, ministre de l’Environnement, sur les modalités et les préparatifs de participation à la 27e conférence sur le changement climatique « COP 27 » qui se tiendra à Charm el-Cheikh d’ici un mois de novembre 2022.

Au cours de la rencontre, les deux ministres ont évoqué le rôle des ministères de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, de la Santé et de la Population et les axes à présenter et débattre lors des activités de la conférence où les actes liés à la recherche scientifique, à l’innovation et à la science et technologie , la santé et sa relation avec le changement climatique, et l’évolution des projets d’incinération ont été examinés pour l’élimination sûre des déchets, médicaux et les normes appliquées dans les établissements de santé pour accroître leur efficacité ; Pour s’adapter au changement climatique.

Au début de la réunion, le Dr. Khaled Abdel Ghaffar a souligné l’importance d’une collaboration et d’une coordination interministérielles continues et continues (Enseignement Supérieur et Recherche Scientifique, Santé et Population, et Environnement) sur toutes les initiatives et programmes pour accueillir la 27e session de la COP 27 Conférence sur le changement climatique, dans laquelle il a fait l’éloge des efforts des équipes de travail. Afin de faire de la conférence un succès et de montrer au monde l’Égypte sous sa forme civilisée, nous tenons à souligner que cette conférence est l’un des événements internationaux qui reçoivent une grande attention de la part de l’État égyptien, des organisations internationales et de divers pays du monde. monde.

docteur Abdel Ghaffar a évoqué les stratégies de travail du ministère de la Santé et les procédures adoptées par le ministère pour faire face aux changements climatiques dans les établissements de santé, où les taux de réussite à l’hôpital international de Charm el-Cheikh ont été examinés comme le premier modèle d’hôpital vert en Égypte, ajoutant que L’hôpital universitaire de Louxor sera établi conformément aux normes hospitalières vertes qu’il a émises. Maladies et épidémies liées au changement climatique.

Le ministre a également passé en revue une série de modèles de projets d’innovation menés par des universités égyptiennes et présentés lors de la conférence, soulignant l’importance de la science et des scientifiques pour atteindre les objectifs d’adaptation et réduire l’impact du changement climatique dans le cadre des objectifs de développement durable pour la protection du climat. .

Evoquant les résultats du système d’enseignement supérieur dans la « transition vers le vert », le ministre a évoqué la coordination entre les universités, les centres et instituts de recherche et les conseils qualitatifs spécialisés du Conseil supérieur des universités pour élaborer des stratégies d’orientation de la science, de la technologie et l’innovation pour faire face au changement climatique.

Le ministre a souligné que tous les fonds pour le soutien financier de la conférence sur le climat « COP 27 » seront fournis par l’Académie de la recherche scientifique et de la technologie, l’Agence de promotion de la science, de la technologie et de l’innovation et le Fonds des innovateurs et des génies. Cela contribue au succès de la conférence et de son organisation, à la hauteur du nom de l’Etat égyptien.

Le ministre a souligné l’importance d’initier la jeunesse universitaire au thème du climat et aux défis du changement climatique, ainsi que l’importance de l’organisation égyptienne de cette conférence internationale, notant les préparatifs pour l’organisation d’une session spéciale sur l’intégration des dimensions du changement climatique dans les curricula de l’enseignement universitaire et la prise en compte de l’impact du changement climatique dans les activités d’enseignement supérieur, notamment l’enseignement médical, notant l’impact du changement climatique sur le secteur de la santé et les maladies liées aux températures élevées, notant le protocole de coopération entre les Ministères de l’Enseignement supérieur Éducation et environnement pour aborder les questions environnementales, y compris le changement climatique, dans les projets finaux des étudiants, mettre en œuvre des activités environnementales dans les universités et soutenir les initiatives et les thèses des étudiants dans le domaine de l’environnement.

docteur Khaled Abdel Ghaffar a reconnu les efforts du ministère de l’Environnement pour accueillir le sommet sur le climat et a souligné la poursuite du travail et de la communication entre les groupes de travail formés à partir des trois ministères pour continuer à travailler sur les dossiers communs pour accueillir la conférence d’une manière appropriée à l’Egypte et son emplacement.

Ministre de l’environnement Dr. Pour sa part, Yasmine Fouad a souligné l’importance de la participation de la jeunesse universitaire parmi les étudiants égyptiens et africains aux activités de la prochaine conférence sur le climat « COP 27 » afin de bien représenter l’Égypte dans tous les domaines liés au changement climatique, notant que la participation de la société civile dans la partie spéciale est prévue, dans la zone verte de la conférence, ainsi que la participation d’experts nationaux et étrangers ainsi que la participation d’étudiants universitaires en Afrique et d’étudiants universitaires égyptiens aux initiatives qui seront lancées .

Le ministre de l’Environnement a évoqué la formation d’un groupe de travail pour préparer la Journée de la science et de la technologie, qui se déroulera pendant les jours non officiels de la conférence avec la participation d’organismes consultatifs tels que le Centre pour l’environnement et le développement pour la région arabe Région et Europe « SIDARE » pour présenter les projets comme des success stories en présentant les domaines de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et pour rappeler le protocole de coopération signé avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique pour la mise en œuvre des cursus des étudiants en master, sur le climat changement et gestion durable des ressources naturelles, en coopération avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) .

docteur Yasmine Fouad a expliqué que la prochaine conférence sur le climat « COP 27 » aura une journée consacrée à la science et à la technologie, qui passera en revue les dernières recherches scientifiques sur le changement climatique, et a souligné l’importance d’unifier le réseau de connaissances entre les différentes universités sur les questions techniques de le changement climatique, notant l’importance des initiatives en matière de nutrition et de santé, soulignant leur importance car elles n’ont été abordées lors d’aucune conférence sur le climat précédente, et ajoutant que cette initiative traite des régimes alimentaires appropriés, des régimes alimentaires pour les enfants et de l’impact des régimes à haute température et à haute température comment pour s’adapter et s’adapter aux différentes températures.

Le ministre de l’Environnement a souligné l’importance d’être informé des derniers développements de la recherche scientifique, afin de lier la recherche scientifique à la préparation et à l’examen des mesures au niveau national, régional ou international pour lutter contre les effets du changement climatique, afin que les travaux puissent faire pour combler ce fossé.

elle a montré d. Yasmine Fouad va transformer Charm el-Cheikh en une ville verte en tant que modèle pour le premier hôpital vert d’Égypte en réutilisant l’eau, en construisant un système de gestion des déchets et en utilisant l’énergie solaire dans les hôtels, conformément aux préparatifs de l’État pour accueillir la conférence à Hospital light qui atteint le pourcentage le plus élevé de ces normes.

La réunion a été suivie par le Dr. Mahmoud Saqr, président de l’Académie de la recherche scientifique et de la technologie, Dr. Mohamed Al-Tayeb, vice-ministre de la santé et de la population pour la gouvernance et les affaires techniques, Dr. Hossam Abdel Ghaffar, Secrétaire du Conseil Supérieur des Hôpitaux Universitaires et Porte-parole Officiel du Département de la Santé et de la Population, Dr. Amr Kandil, chef de la médecine préventive au ministère de la Santé, et le Dr. Fajr Khamis, directeur associé du Centre de compétence pour la recherche et les études appliquées sur le changement climatique et le développement durable au Centre national de recherche, Dr. Mahmoud Mostafa Azgoul, responsable du programme de recherche épidémiologique dans le domaine de la médecine préventive, Dr. Hisham Mohamed, chef de l’unité d’assurance maladie pour les rassemblements et les foules de médecine préventive, et le Dr Tarek Nameer, directeur du bureau technique du chef de la médecine préventive, le Dr. Mohamed Issa, est interniste aux Hôpitaux Universitaires d’Alexandrie.

La rencontre s’est également déroulée en présence du Ministère de l’Environnement, Mme Suha Taher, Chef de la Direction Centrale de la Coopération Internationale, M. Mohamed Motamad, Vice-Ministre du Suivi et de l’Evaluation, Dr. Rana, conseillère en atténuation et adaptation, et Dr. Reham partage Lotfy, directeur du département de la santé environnementale.

elite boss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.