Les relations israélo-turques… une nouvelle ère et des aspirations stratégiques

Publié dans:

Le retour des relations israélo-turques et ses implications pour le Moyen-Orient figuraient parmi les sujets abordés par la presse française ce jeudi 18 août 2022, aux côtés de la présence russe au Mali et des craintes des Européens quant à ses conséquences.

Un nouveau chapitre dans les relations turco-israéliennes

Delphine Minoy a écrit dans le journal Le Figaro que Tel-Aviv et Ankara s’étaient mis d’accord pour reprendre les relations diplomatiques entre eux après des années d’éloignement suite à l’attaque meurtrière des forces israéliennes contre un navire turc le 31 mai 2010.

L’auteur estime que le contexte international et économique dans lequel se trouvent le monde et le Moyen-Orient appelle à l’ouverture d’un nouveau chapitre entre les deux pays, ce qui s’inscrit dans la stratégie d’Ankara visant à réduire son isolement avec ses anciens ennemis, à savoir L’Egypte, percer. les Emirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite. La Turquie espère attirer autant d’investisseurs et de touristes que possible.

Quant à Israël, l’auteur a estimé que la reprise des relations diplomatiques avec la Turquie est un avantage pour la stabilité régionale et un élan économique très important pour le citoyen israélien. La question de la coopération énergétique entre les deux pays est également au cœur de la nouvelle lune de miel entre Ankara et Tel-Aviv, commente l’auteur.

Le coût de la vie élevé et la hausse des prix provoquent une polémique politique en Israël

Clément Louvain a souligné dans le journal La Croix que l’approche de la date des élections israéliennes en novembre prochain a relancé le débat et la discussion sur la question de la vie chère, après que les problèmes de sécurité aient été le principal problème lors des précédentes élections israéliennes.

Le journaliste du journal a parcouru les rues de la ville et rencontré le propriétaire d’un restaurant caritatif au sud de Tel-Aviv, qui dit préparer 450 repas qu’il distribue aux étudiants, chômeurs et retraités qui ne peuvent plus payer leurs factures.

Pouvoir d’achat versus sécurité

L’auteur rapporte que c’est la classe moyenne en Israël qui a été touchée par la hausse du coût de la vie, notamment après la crise sanitaire et la guerre en Ukraine, où le taux d’inflation est monté à 5,2 % ces derniers mois, le taux le plus élevé en le pays 14 ans.

Concernant la relation entre les élections et la hausse des prix, Herman Tamara de l’Institut israélien de la démocratie a déclaré que les questions économiques sont une priorité pour les électeurs israéliens cette année car la situation sécuritaire est relativement sous contrôle.

La Russie et le piège financier post-opération Barkhane

Le journal Libération a fait référence au document publié par des journaux allemands sur le stationnement de plusieurs personnes en tenue militaire à l’aéroport de Gau, quelques heures seulement après le départ des derniers soldats français.

Le document n’identifie pas ces individus, confirme Libération, mais les autorités allemandes affirment que leurs sources confirment qu’ils appartiennent aux forces armées russes.

Berlin s’inquiète de la présence russe au Mali

Dans un entretien avec l’ancien ambassadeur de France au Mali, ce dernier a déclaré que des mercenaires wagnériens avaient été vus dans les bases militaires dont les Français s’étaient retirés ces derniers mois, bien que les autorités maliennes l’aient démenti.

La libération a également fait référence aux craintes de Berlin quant à la présence militaire russe au Mali, notamment suite au retrait des forces françaises, et le journal a noté que 1 500 soldats allemands étaient présents au Sahel dans le cadre de la mission onusienne MINUSMA.

Le journal Le Monde a publié un reportage au cœur d’un des centres de formation ukrainiens en Grande-Bretagne

Eric Ambar a rapporté dans le journal Le Monde que Londres tentait de former 10 000 soldats dépêchés de Kyiv tous les trois mois, y compris des femmes, ajoutant que les exercices dépendaient des techniques de combat urbain, du maniement des armes et de la prise en charge complète des blessés, et jusqu’à présent 2 000 soldats ukrainiens. ont bénéficié de ce programme.

Civils face à l’armée russe après l’entraînement

Le délégué du journal Le Monde s’est rendu dans l’un des centres de formation et a rencontré un certain nombre de recrues ukrainiennes, et le jeune homme aurait déclaré avoir rejoint ce stage de formation après s’être assuré que la guerre durerait plus longtemps qu’il ne l’avait prévu, et a souligné qu’après la Programme de formation britannique qu’il a reçu dans une base militaire du sud du Royaume-Uni, il était prêt à prendre les armes et à combattre aux côtés des forces ukrainiennes et à sauver son peuple des massacres perpétrés par l’armée russe pour le protéger.

Denise Herbert

"Érudit indépendant de la culture pop. Entrepreneur hardcore. Accro à la cuisine typique. Fan d'Internet. Praticien de la musique subtilement charmant."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.