L’inflation en France.. Les prix de l’énergie, de l’alimentation et des services inquiètent Paris

L’économie française est confrontée à une crise inflationniste, les inquiétudes concernant les prix et les approvisionnements énergétiques étant affectées par la guerre entre la Russie et l’Ukraine.

L’inflation annuelle en France s’est élevée à 6,1% en juillet, après avoir atteint 5,8% en juin, son plus haut niveau depuis juillet 1985.

L’Institut national de la statistique français a indiqué que l’augmentation de l’inflation annuelle en France était due à la hausse des prix des services, des produits alimentaires et des produits manufacturés, tandis que les prix de l’énergie continuaient d’affecter les chiffres de l’inflation, quoique moins que ces derniers mois.

Les prix de l’énergie ont augmenté ces derniers mois en raison de la guerre russo-ukrainienne qui a alarmé les marchés mondiaux, même s’ils ont légèrement baissé ces dernières semaines en raison des inquiétudes concernant l’activité économique, notamment en Chine.

Les prix de l’énergie en France ont augmenté de 28,5 % en glissement annuel en juillet après une hausse de 33,1 % en juin.

Les prix des services ont également augmenté de 3,9 % en juillet par rapport à la même période l’an dernier et avaient atteint 3,3 % le mois dernier.

Les prix des produits d’épicerie ont augmenté de 6,8 % après avoir affiché 5,8 % le mois dernier et les prix des produits finis ont augmenté de 2,7 % en juillet après avoir affiché 2,5 % le mois précédent.

La guerre russo-ukrainienne a fait grimper les prix des biens et des services dans le monde entier, déclenchant une crise économique qui ne s’apaisera pas de sitôt.

L’agence française des statistiques a déclaré plus tôt que les prix à la consommation en France devraient augmenter de 6,8% par an jusqu’en septembre et rester autour de ce niveau pour le reste de l’année.

Les attentes suggèrent également que l’inflation accélérera plus rapidement en France cette année, affaiblissant le pouvoir d’achat et nuisant à la croissance de la deuxième économie de la zone euro.

Félix Germain

"Fan du Web. Étudiant au bacon d'une humilité exaspérante. Organisateur. Totalement expert de Twitter. Communicateur amical. Joueur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.