L’interdiction d’enregistrement… peut être nuisible et bénéfique, O Crescent

La candidature d’Al Hilal a été rejetée et le club n’enregistrera aucun nouveau nom cet été

Le Centre d’arbitrage sportif saoudien a rejeté la demande d’Al Hilal Club de suspendre la sanction pour avoir empêché l’enregistrement en vertu de la clause de mesure provisoire en attendant la décision finale sur la plainte d’Al-Nasr contre lui et son milieu de terrain Mohamed Kno.

Tout le monde a vu cette décision comme un coup dur pour les leaders de la ligue, ses espoirs et ses ambitions de remporter plus de titres la saison prochaine, notamment la ligue saoudienne et la Ligue des champions asiatique, surtout compte tenu de la séquence de victoires et de son contrat avec le Français Rudi Garcia, ajoutant à la stabilité des jeunes et l’amélioration de la qualité de l’union et de son contrat avec Nuno Santo.

Lire aussi | L’argent garantit-il le succès dans la Ligue saoudienne ? La réponse se trouve avec Al-Hilal et Al-Ittihad

Personnellement, je vois le dicton « un seigneur bienveillant et nuisible » mieux appliqué à la situation actuelle d’Al Hilal car il protège fortement sa stabilité technique. Si l’équipe n’est pas positivement impactée par cette décision, au moins elle ne sera pas la partie lésée.

N’oublions pas qu’Al Hilal est le champion d’Arabie Saoudite et d’Asie, ce qui signifie qu’ils possèdent déjà l’une des équipes les plus fortes à la maison et à l’étranger et nous devrions signer les accords du club en janvier dernier avec l’excellent trio local Muhammad N’ignorez pas Al Owais . Saud Abdul Hamid et Abdul Ilah Al Maliki et le retour de blessure de ce dernier marqueront un nouveau contrat pour l’équipe la saison prochaine.

al hila twitter

L’analyse de la liste bleue actuelle nous assure que l’équipe est presque complète et n’a pas besoin de nouveau joueur, à commencer par la présence d’Al-Mayouf et Al-Owais dans le gardien, en passant par Janj, Al-Bilahi, Jafali, Al-Barik , Abdul Hamid et Al-Shahrani en défense, Al-Faraj, Al-Maliki, Kanno et Cuellar au centre, et enfin Igalo, Al-Dosari, Michael et Pereira en attaque.

Ramon Diaz a déjà 11 stars principales et au moins 8 remplaçants qui peuvent jouer dans le onze de départ et rattraper les absences courtes ou longues et la bonne chose est que la saison dernière, le manager nous a montré ses compétences en termes de rotation et de maintien bien le physique Condition de tous les joueurs sans affecter la qualité de l’équipe.

Une cheville ouvrière sur laquelle je me suis appuyée pour écrire cet article, à savoir Michael et Pereira en particulier… Le premier a trouvé la souffrance au début de son arrivée à Al Hilal, puis a explosé avec brio et a joué un rôle central dans la victoire d’Al Ittihad dans la ligue passionnante clash la saison dernière et on lit parler de son désir de retourner dans son pays en raison d’un manque d’harmonie mais bien sûr la situation n’est pas autorisée pour le moment.

Le séjour de Michael est une énorme victoire pour Al Hilal, ce qui vaut mieux que de le vendre et de faire venir un autre ailier qui peut réussir ou échouer et le joueur comprendra certainement la situation actuelle du club et les mois à venir pourraient l’aider à s’harmoniser plus qu’à le convaincre de rester. à Riyad.

Pereira n’a pas convaincu tout le monde à Al Hilal, ce qu’il a fait était bien moins que des ambitions et des espoirs, mais combien de joueurs ont souffert la première saison et ont explosé la seconde ? Vous souvenez-vous de Flavio, l’attaquant égyptien d’Al-Ahly, et comment il a été ridiculisé lors de sa première saison et est ensuite devenu le meilleur attaquant étranger du club ? Vous souvenez-vous encore des débuts de Grohe avec Union ? Saviez-vous que Romainho n’a marqué que 7 buts lors de sa première saison avec le capitaine et était sur le point de quitter le club ? Lisez cet article pour en savoir plus sur le trio.

Pereira a des offres du Brésil et son père a ouvertement déclaré qu’il était sur le point de retourner dans son pays, mais compte tenu de la situation actuelle, Al Hilal refusera sûrement de l’abandonner. Disons que si l’équipe voulait partir, maintenant il est obligé de lui donner une autre chance.

Le succès du meneur de jeu la saison prochaine épargnera à Al Hilal une perte financière catastrophique car il est absolument impossible de le vendre cet été pour un montant égal à ce que le club a payé pour l’embaucher, mais cela pourrait changer dans les saisons à venir lorsque Pereira brille surtout en Ligue des champions de l’AFC et étant donné que la ligue saoudienne est actuellement au centre de l’attention selon les ligues et les agents de joueurs, et nous voyons des offres de la ligue turque atteindre certaines de leurs stars.

La conclusion est que regarder le trophée à moitié plein met Al Hilal devant nous en l’empêchant d’être restreint cet été. Il gardera sa stabilité technique et donnera une nouvelle chance en 2022 à ses joueurs qui n’ont pas bien performé la saison dernière. 2023 et le protégera des pertes financières augmentant son endettement, c’est le début aux côtés de tout le club. De la direction aux joueurs, il ressentira le défi et aura une grande volonté de réussir et à tous les sceptiques et détracteurs répondront par les sanctions qui lui seront infligées dans l’affaire Kno, et que le désir et le défi sont d’or dans le sport.

Roselle Sault

"Maven de la bière subtilement charmant. Penseur. Extrême geek d'Internet. Passionné de voyages. Organisateur sympathique. Fanatique du Web. Communicateur certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.