L’interdiction d’Hamdallah jette un doute sur le défi d’Al-Ittihad dans la ligue saoudienne

La décision de Kylian Mbappe de rester au PSG a été saluée comme une aubaine pour le football français, mais il exclut certainement toute chance de course au titre lorsque la nouvelle saison de Ligue 1 débutera ce week-end.

L’entraîneur français Didier Deschamps a déclaré que Mambabbe « jetait une lumière positive sur le tournoi à l’étranger » en optant pour un nouveau contrat de trois ans pour rester dans son pays, une décision que le président Emmanuel Macron a admis avoir conseillé à l’attaquant de prendre.

Le président de la Ligue 1, Vincent Lebrun, a insisté sur le fait que le nouvel accord avec Mbappe envoyait « un message fort au présent et à l’avenir de notre ligue ».

En fait, un joueur sûr de remporter un jour le Ballon d’Or partira encore bientôt à l’étranger.

Cependant, la perspective de guider le PSG du Qatar vers la gloire de la Ligue des champions stimulera Mbappe cette saison, tout en défendant la Coupe du monde avec la France au Qatar en novembre et décembre.

Mbappe est la figure dominante à Paris, malgré la présence de Lionel Messi et Neymar et l’arrivée d’un nouveau manager pour un club qui a remporté son titre la saison dernière, éclipsant son huitième de finale de Ligue des champions contre le Real Madrid.

L’entraîneur Mauricio Pochettino et le directeur sportif Leonardo ont été remplacés respectivement par Christophe Galtier et Luis Campos.

Le super scout portugais Campos a été nommé conseiller de football. Il a construit les deux dernières équipes qui ont privé le PSG du titre national : Monaco en 2017 et Lille en 2021.

Galtier, le meilleur entraîneur français de la dernière décennie, était cet entraîneur de Lille et a passé la saison dernière à la tête de Nice, mais il sait que la pression sera plus forte à Paris.

« Quand vous venez au Paris Saint-Germain, vous avez l’obligation d’obtenir des résultats », a-t-il déclaré au quotidien sportif L’Equipe.

« Nous devons battre des records. En toute humilité, je suis venu à Paris pour tout gagner.

Pour les rivaux nationaux du Paris Saint-Germain, la deuxième place – et la qualification automatique en Ligue des champions – est ce qu’ils pouvaient espérer de mieux en Ligue 1.

Marseille était finaliste la saison dernière, mais l’été a été tumultueux pour le club de l’homme d’affaires américain Frank McCourt.

L’entraîneur argentin chaud Jorge Sampaoli a quitté l’équipe et a été remplacé par l’ancien international croate Igor Tudor.

Les hommes clés Boubacar Camara, William Saliba et Steve Mandanda ont quitté l’équipe et les résultats de la pré-saison n’étaient pas encourageants.

Monaco a dû se contenter de la troisième place la saison dernière et survivre ainsi à la qualification en Ligue des champions.

S’ils peuvent négocier en toute sécurité, ils sont bien placés pour une saison réussie, même si l’excellent milieu de terrain Aurelian Chomani perd face au Real Madrid.

Les partis qui ont complété le top 5 la saison dernière ont de nouveau de grandes ambitions.

Rennes, propriété du milliardaire François Pinault, devrait être un concurrent, tandis qu’Enos, le propriétaire britannique de Nice, espère une place en Ligue des champions sous l’entraîneur suisse Lucien Fabre, qui est de retour pour un second mandat.

Pendant ce temps, Lyon vise à revenir dans le top trois après avoir terminé huitième la saison dernière.

Ils ont ramené deux anciennes stars d’Alexandre Lacazette et de Corentin Tolisso et l’été a également été chargé dans la salle de conférence.

L’homme d’affaires américain John Textor, propriétaire du club brésilien Botafogo et actionnaire de Crystal Palace, a conclu un accord pour devenir l’actionnaire majoritaire de Lyon.

« J’ai d’abord regardé des clubs beaucoup plus petits en France », a déclaré Texture à L’Equipe. Puis il a découvert que Leon était peut-être à vendre. « J’aurais dû saisir l’occasion. »

L’arrivée de Textor s’inscrit dans la tendance croissante des investisseurs étrangers dans les clubs de Ligue 1 et dans la ligue elle-même.

La société de capital-investissement CVC Capital Partners a accepté d’investir 1,5 milliard d’euros pour une participation de 13% dans la nouvelle société commerciale League 1.

Cela signifie une énorme injection d’argent pour les clubs, même si le PSG recevra environ 200 millions d’euros, bien plus que ses rivaux.

Alors que Saint-Etienne et Bordeaux en difficulté débarquaient, Aussie revenait une décennie plus tard et Toulouse, propriété de la société d’investissement américaine Redbird, remportait la promotion.

Leur objectif sera d’éviter la relégation puisque quatre équipes seront reléguées d’ici la fin de la saison alors que la ligue passe de 20 clubs à 18 clubs.

La Coupe du monde signifie que la Ligue 1 saute les vacances de Noël habituelles, avec le premier tour de matchs commençant le 28 décembre après le Qatar et d’autres matchs le 1er janvier.

Malgier Martel

"Wannabe fauteur de troubles. Gamer. Incurable mordu des réseaux sociaux. Explorateur. Étudiant. Fan de télévision amateur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.