Pour la première fois trois arbitres en Coupe du monde

Dans un précédent historique lors de la finale de la Coupe du Monde de la FIFA, la Coupe du Monde Qatar 2022 sera la première version à utiliser des arbitres, car trois femmes entreront dans l’histoire dans l’espoir d’être jugées sur leur capacité plutôt que sur leur sexe.

La Française Stéphanie Frappar, la Rwandaise Salima Mukansanga et la Japonaise Yoshimi Yamashita ont été incluses dans la liste des 36 femmes arbitres sélectionnées par la FIFA, tandis que trois autres femmes participeront en tant qu’arbitres assistantes.

Les trois arbitres de l’arène, aux côtés des arbitres assistants la Brésilienne Noiza Pak, la Mexicaine Karen Dias Medina et l’Américaine Catherine Nesbitt, ont été sélectionnés après avoir fait leurs preuves dans le match masculin.

Pour Frappar, 38 ans, la nomination à la Coupe du monde semblait la prochaine étape logique après son ascension fulgurante en tant qu’arbitre de haut niveau en Europe. Elle est devenue la première femme à arbitrer un match de Ligue 1 en France en 2019, et cette même année, elle a arbitré la finale de la Coupe du monde féminine dans son pays d’origine. Frappar a également dirigé la finale de la Super Coupe d’Europe 2019 entre Liverpool et Chelsea, en Angleterre, avant d’arbitrer des matchs de la Ligue des champions 2020 et de la finale de la Coupe de France la saison dernière.

Yamashita, qui a deux ans de moins que Frappar, s’est remarquablement développée au Japon et est devenue la première femme à arbitrer un match de la Ligue des champions masculine de l’AFC en 2019, se tournant vers le monde professionnel plus tôt cette année après avoir quitté son emploi de préparateur physique.

Mukansanga, 34 ans, a également été appelée à participer à la Coupe du monde après être devenue la première femme à superviser un match de la Coupe d’Afrique des Nations masculine en janvier dernier.

Denise Herbert

"Érudit indépendant de la culture pop. Entrepreneur hardcore. Accro à la cuisine typique. Fan d'Internet. Praticien de la musique subtilement charmant."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *