« Regraki »…Culture française et expérience marocaine

« Regraki »…Culture française et expérience marocaine

Mohammed Hamed

Pour connaître l’histoire du fantôme de votre adversaire, il faut regarder la biographie du coach de l’équipe du Wydad qui l’a fait Walid Rakeraki Né à Corbel Essonnes, une banlieue sud de la capitale française Paris, le manager de l’équipe marocaine, une biographie forte qui le place au centre de l’attention lors de la finale de lundi prochain, a grandi avec les clubs les plus en vue français Toulouse et espagnol Racing Santander .

Né en France, il entretient des liens étroits avec son pays d’origine, le Maroc. Après avoir pris sa retraite du football professionnel, il est passé à l’entraînement de joueur, puis a travaillé comme entraîneur adjoint de l’équipe nationale marocaine et est devenu directeur technique d’Al-Fateh Al- Rabat, puis Al-Duhail Al-Qatari, puis Wydad Casablanca Qui le gère encore aujourd’hui et assume cette tâche depuis le mois d’août dernier.

lire aussi

Al-Ahly impose le secret sur sa formation au Maroc

Au niveau des tournois en tant que directeur technique, la carrière de Regraki est considérée comme distinctive puisqu’il a remporté trois championnats, remporté le championnat local de la ligue et de la coupe avec Al-Fateh Al-Rabat, puis remporté la ligue qatarienne avec Al-Duhail et vit maintenant à travers le bon voyage avec le Wydad qui peut remporter le prix s’il parvient à remporter la Ligue des champions. Dans un autre contexte, les sites marocains attirent sans aucun doute beaucoup d’attention Bfinale africaine Pour avoir permis à une équipe de votre pays de participer à la finale et pour le Maroc d’avoir accueilli ce grand événement.

lien court

https://m.akhbarelyom/s/3773814

Denise Herbert

"Érudit indépendant de la culture pop. Entrepreneur hardcore. Accro à la cuisine typique. Fan d'Internet. Praticien de la musique subtilement charmant."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.