Santé française : Deux nouveaux cas de « monkeypox » ont été enregistrés

Aujourd’hui, mardi 25 mai, les autorités sanitaires françaises ont annoncé que deux nouveaux cas de monkeypox ont été enregistrés dans le pays.

Vendredi 20 mai, la France a enregistré son premier cas confirmé de monkeypox.

Le monkeypox est une maladie rare causée par une infection par le virus du monkeypox et appartient au genre corticovirus de la famille des Poxviridae, poxvirus (causant la variole) et virus de la vaccine (causant la variole).utilisé dans le vaccin contre la variole) et le virus cowpox appartiennent tous au genre corticovirus.

Le monkeypox est considéré comme un virus tropical transmis à l’homme par une variété d’animaux sauvages, mais sa propagation au niveau secondaire est limitée par la transmission d’une personne à une autre. La plupart des cas de la maladie surviennent en Afrique.

Le monkeypox a été détecté pour la première fois chez l’homme chez un garçon de 9 ans en 1970 en République démocratique du Congo, puis s’est propagé à d’autres pays : Bénin, Cameroun, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Gabon, Côte d’Ivoire, Libéria, Nigéria et République du Congo, Sierra Leone et Soudan du Sud. Les premiers cas hors d’Afrique ont été enregistrés aux États-Unis en 2003 après l’importation de mammifères infectés cette année-là.

Plus récemment, en 2018 et 2019, des voyageurs du Royaume-Uni, un d’Israël et un de Singapour ont reçu un diagnostic de monkeypox à la suite d’une épidémie majeure là-bas, qui avaient tous voyagé au Nigeria dans le passé.

Une personne développe la variole après avoir été mordue ou griffée par un animal infecté, avoir été en contact avec une personne infectée ou avoir touché de la literie ou des vêtements contaminés. Le virus pénètre également par les lésions cutanées, les voies respiratoires et les muqueuses.

Achevé La découverte du monkeypox À l’origine en 1958, lorsqu’il y a eu deux épidémies d’une maladie semblable à la variole dans des groupes de singes utilisés pour l’étude.

Le virus monkeypox n’est plus transmis par les singes. Malgré son nom, on pense que le monkeypox est propagé par de petits rongeurs et écureuils dans les forêts tropicales d’Afrique, bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires.

lire aussi La société qui fabrique le vaccin « monkeypox » fournit des doses aux pays à mesure que l’infection se propage

elite boss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.