Une plainte israélienne, une célébration controversée et une victoire iranienne

La sixième journée de la Coupe du monde 2022 a démarré de manière passionnante avec de nombreuses nouvelles du Qatar et des environs.

allumettes

Le premier groupe:

Qatar 1-3 Sénégal

Pays-Bas vs Equateur

le deuxième groupe:

Iran 2-0 Pays de Galles

L’Angleterre contre les États-Unis

Plainte israélienne

Le journaliste israélien Dor Hoffman s’est plaint de la façon dont il a été traité lors de la couverture des derniers matchs de la Coupe du monde. Hoffman a déclaré dans une vidéo sur les réseaux sociaux : « Ils m’ont expulsé d’un restaurant et le propriétaire a sorti mon téléphone et supprimé toutes les photos que j’ai prises au Qatar dès qu’il a su que j’étais israélien. Je suis après avoir demandé un taxi . » mais connaissant ma nationalité, il a refusé de me recevoir. Je ne peux pas mettre le logo de notre station sur le microphone. Nous souffrons beaucoup ici.

Célébration controversée

L’international ghanéen Osman Buhari a célébré son deuxième but pour son pays contre le Portugal en sautant comme leur capitaine Cristiano Ronaldo, qui a exprimé son mécontentement face à la célébration de Buhari dans un cliché vu à la télévision.

Buhari a répondu avec un tweet après le match, dans lequel il a écrit : « J’ai remarqué que ma célébration d’aujourd’hui a conduit à des commentaires suggérant que je n’ai pas respecté le pays de Ronaldo en assistant à la Coupe du monde pour la première fois, ce qui a conduit à mon célébration mon éducation ne me permet pas de manquer de respect à mes aînés et encore moins à mes favoris merci pour votre soutien et nous nous concentrons maintenant sur le prochain match.« .

WhatsApp

Avant le match contre l’Angleterre et les États-Unis, l’entraîneur Greg Berhalter a déclaré que lui et l’entraîneur anglais Gareth Southgate étaient amis et qu’ils échangeaient souvent des conversations et des opinions. Cependant, Berhalter a ajouté en riant que Southgate ne lui avait pas répondu via l’application de chat WhatsApp depuis que les deux équipes ont été tirées au sort à la Coupe du monde.

L’entraîneur américain a déclaré: « Je ne vois plus la marque bleue qui dit qu’il a vu le message, donc je ne sais pas ce qui s’est passé. Nous n’avons pas été amis depuis un moment mais nous le serons à nouveau après le record du match, bande . »

refus de jeu

En raison de sa blessure lors du premier match contre l’Angleterre, la FIFA a décidé d’interdire au gardien iranien Alireza Beiranvand de participer au match contre le Pays de Galles. Le protocole médical de la FIFA stipule qu’un joueur blessé à la tête et suspecté d’avoir subi une commotion cérébrale doit être absent pendant au moins cinq jours et ne pas participer aux matches.

Une deuxième opération

Après avoir été évacué vers Riyad en raison de sa grave blessure lors du match Arabie saoudite-Argentine, l’international saoudien Yasser Al-Shahrani a subi une intervention chirurgicale au pancréas, qui avait été endommagé par la collision du joueur avec le gardien Mohammed Al-Owais. Et l’équipe nationale saoudienne a annoncé qu’Al-Shahrani subira une deuxième opération un jour après la première après qu’il a été confirmé qu’il avait une fracture à l’orbite.

Vacances

Le capitaine du Pays de Galles, Gareth Bale, a exhorté les enseignants de son pays à autoriser les élèves à regarder le match Pays de Galles contre l’Iran lors de la Coupe du monde, car le match est à 10 heures, heure galloise, ce qui a incité Bale à fermer les écoles pour demander la permission aux élèves de les autoriser. suivre l’équipe nationale de leur pays à la Coupe du monde.

Notamment, le Pays de Galles a participé à la Coupe du monde pour la deuxième fois de son histoire et pour la première fois depuis 1958.

La première expulsion

Le gardien gallois Wayne Hennessey a été expulsé, ce qui a entraîné la défaite 2-0 de son équipe face à l’Iran, devenant ainsi le premier joueur à être expulsé lors de la Coupe du monde 2022 au Qatar.

Dans l’ensemble, Hennessey est devenu le troisième gardien de but de l’histoire de la Coupe du monde à être expulsé, après l’Italien Gianluca Palioca en 1994 et le Sud-Africain Itumeng Kone en 2010.

départ du pays d’accueil

Après sa deuxième défaite consécutive, le Qatar est devenu la deuxième nation organisée de l’histoire de la Coupe du monde à abandonner la phase de groupes, après l’Afrique du Sud 2010.

enfants de la diaspora

Ismail Jacobs et Elleman Ndiaye ont chacun inscrit un but pour le Sénégal lors de leur victoire contre les hôtes du Qatar. Né en Allemagne d’un père sénégalais et d’une mère allemande, Jacobs a joué dans l’équipe de jeunes allemande avant de préférer représenter le pays d’origine de son père, le Sénégal, tandis que Ndiaye est né en France d’un père sénégalais et d’une mère devenue française. et a suivi les traces de Jacobs, qui a choisi de jouer au profit du pays de son père.

(Créé par : Adel Kuraim, contactez zawya.arabic@lseg.com)

#actualité économique

Pour lire le sujet sur l’icône, cliquez sur par ici

Inscrivez-vous pour vous abonner à notre rapport quotidien contenant les développements économiques et politiques par ici

Roselle Sault

"Maven de la bière subtilement charmant. Penseur. Extrême geek d'Internet. Passionné de voyages. Organisateur sympathique. Fanatique du Web. Communicateur certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *