FilObjectif | Nouvelles | Galtier s’excuse pour la déclaration « sandyacht »: les blagues ne sont plus autorisées en France

Le Paris Saint-Germain a battu la Juventus au premier tour de la phase de groupes de la Ligue des champions, mais le manager a été critiqué pour sa gestion de la crise climatique.

Après le match contre la Juventus, Galtier a déclaré: « Je suis désolé, personne ne peut raconter de blagues en France ces jours-ci. C’était une blague inopportune mais croyez-moi, je m’inquiète des problèmes de vol. »

Il a ajouté: « Je comprends la responsabilité que nous avons. On a dit que nous étions séparés de ce qui se passe, ce qui n’est pas vrai. C’était une blague ridicule, mais elle a été transformée en scandale et présentée comme des choses qui ne nous représentent pas. » .. ».

Il a poursuivi: « Mes joueurs sont très préoccupés par la question du changement climatique et le club aussi. Nous sommes allés à Lille en bus, nous sommes conscients de la nature de la situation. »

Il a conclu : « C’est difficile de plaisanter en France, même si ma blague n’est pas drôle, et je m’en suis rendu compte en rentrant chez moi. »

Qu’est-il arrivé?

Lors de la conférence de presse précédant le match de la Juventus, Galtier a été interrogé sur la possibilité de prendre le train pour les transferts d’équipe au lieu de l’avion privé.

Le gouvernement du Paris Saint-Germain a été fortement critiqué pour avoir migré vers la ville de Nantes, non loin de Paris, dans un avion privé.

Lorsque Galtier a reçu la question, il a éclaté de rire avec son joueur Kylian Mbappe, qui était avec lui.

Galtier s’est alors excusé et a rapidement répondu d’un ton sarcastique : « Pour être honnête, j’ai parlé à la société qui organise nos voyages ce matin et nous avons très hâte de voyager sur un yacht de sable. »

Le sarcasme de Galtier a provoqué l’indignation de la société française, car le grand nombre de vols contribue de manière significative au changement climatique.

La France souffre également d’une crise énergétique sur fond de guerre russe en Ukraine, qui fait grimper les coûts des vols.

Un responsable de la SNCF, qui conduit les trains, a mis en avant le trajet Paris-Nantes, qui prend moins de deux heures en express.

« Je renouvelle mon offre de fournir le train à grande vitesse Paris Saint-Germain pour gagner du temps, fournir un service plus sûr et plus efficace et protéger l’environnement », a déclaré le responsable dans le tweet.

Mais aux railleries de Galtier, la communauté française s’en est prise au manager du Paris Saint-Germain.

Hidalgo, le maire de Paris, a tweeté : « Vous êtes sérieux ? Comment répondre comme ça ? Réveillez-vous les garçons !

Amélie Odea Castera, la ministre française des Sports, était également sur la photo : « Nous attendons des réactions et des actions plus responsables. »

Comme l’a dit le ministre des Finances Bruno Le Maire : « J’adore Mbappe, on peut tous éclater de rire au moment le plus inopportun et c’était vraiment le moment le plus inopportun de rire comme ça. Nous devons prendre le changement climatique au sérieux.

La colère a atteint des vigiles autour du Parc des Princes avant le match de mercredi soir entre le Paris Saint-Germain et la Juventus.

Un certain nombre de manifestants étaient présents, brandissant des banderoles pour attirer l’attention sur le problème du changement climatique, et certains d’entre eux sont apparus sur des yachts de sable pour dénoncer la déclaration de Galtier.

« Le Paris Saint-Germain n’est pas une question d’économie d’énergie », a déclaré la secrétaire à l’Énergie Agnès Pannier-Runacher.

« Je pense que la réaction de Christophe Galtier et Kylian Mbappe montre à quel point ils sont loin de la crise du réchauffement climatique », a-t-elle ajouté.

« Le changement climatique n’est plus une idée, c’est une réalité et cela nous affecte tous les jours. Il y a des incendies de forêt, beaucoup de sécheresses et d’inondations, il n’y a rien de drôle à cela », a-t-elle déclaré.

Et de conclure : « La ministre des sports a travaillé avec toutes les fédérations sportives pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, notamment dans les transports. C’est pourquoi le Paris Saint-Germain n’est pas au-dessus des lois. »

Roselle Sault

"Maven de la bière subtilement charmant. Penseur. Extrême geek d'Internet. Passionné de voyages. Organisateur sympathique. Fanatique du Web. Communicateur certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.