Les médias occidentaux célèbrent la visite du président des Emirats en France. Qu’a-t-elle dit?

La visite en France du cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, président des Émirats arabes unis, a attiré l’attention des médias étrangers, qui ont salué le moment et les messages.

Le réseau américain ABC News, citant l’Elysée, a déclaré que la visite était la première d’un président émirati en France depuis 1991 et qu’il s’agissait de la première du cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan dans un pays occidental depuis sa prise de fonction aux EAU, confirmant la force des liens entre les deux pays.

« Je pense que cette visite est une marque d’appréciation pour la France, qui est considérée aux Émirats arabes unis comme un partenaire fiable dans la région », a déclaré Annie Jadel, experte du golfe Persique à l’Observatoire du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, dans une interview à CNN.

La chaîne américaine « CNN » pointe le rapprochement des vues de politique étrangère des EAU et de la France sur les questions de sécurité urgentes, notamment en Libye et au Liban.

Dans le même contexte, le journal britannique The Independent a déclaré que depuis son premier mandat, Macron a tenté de renforcer l’alliance de la France avec des pays éloignés de son entourage, comme les Émirats arabes unis.

Selon le journal, les points de vue des deux pays coïncident sur de nombreuses questions liées au Moyen-Orient, à l’Afrique du Nord et à la Méditerranée.

Cela intervient alors que Reuters a cité la déclaration du gouvernement français soulignant que le partenariat des deux pays vise à explorer des projets d’investissement conjoints en France ou aux Émirats arabes unis dans les domaines de l’hydrogène, des énergies renouvelables et du nucléaire. Cet accord ouvrira la voie à un cadre de collaboration stable à long terme et ouvrira la voie à de nouveaux contrats industriels.

France 24 a déclaré que les Émirats arabes unis sont devenus un partenaire clé pour les pays occidentaux alors qu’ils se bousculent pour des accords énergétiques dans le monde entier pour remplacer les importations russes.

Après le déjeuner, lorsque les deux chefs d’Etat se sont rencontrés, un accord a été signé entre le géant français de l’énergie Total Energies et la compagnie pétrolière publique émiratie ADNOC « pour travailler ensemble sur l’approvisionnement énergétique ».

La visite comprenait des rencontres avec le président des Émirats arabes unis, Sheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, Elizabeth Born, Premier ministre français, Gerald Larcher, président du Sénat (Chambre haute du Parlement) et Yael Brun-Biffy, présidente de la Assemblée nationale (Parlement), en plus de ses rencontres avec le président français Emmanuel Macron.

L’Associated Press, à son tour, a salué la visite, notant qu’elle a été témoin de la signature d’accords commerciaux et énergétiques, ainsi que de la création du Conseil économique EAU-France, qui vise à ouvrir de nouveaux horizons et à élever le niveau de coopération bilatérale à travers une série de secteurs d’intérêt commun, en plus de la signature de 12 accords et protocoles d’accord visant à renforcer les relations bilatérales entre les deux pays et à développer leurs horizons dans divers domaines, y compris un accord sur un partenariat stratégique global dans le domaine de énergie.

Denise Herbert

"Érudit indépendant de la culture pop. Entrepreneur hardcore. Accro à la cuisine typique. Fan d'Internet. Praticien de la musique subtilement charmant."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.