Al-Taboubi en Algérie.. Une Ambassade d’Algérie à Kais Saied ?

Taboubi est arrivé en Algérie dimanche soir (Twitter)

Le secrétaire général de l’Union générale de Tunisie, Noureddine Taboubi, est arrivé en Algérie hier soir, dimanche soir, à l’invitation officielle du gouvernement algérien et de l’Union générale des travailleurs algériens, pour assister aux célébrations de la fête de l’indépendance et tenir des réunions avec des responsables algériens .

En plus d’assister à la célébration officielle du 60e anniversaire de la fête de l’indépendance de l’Algérie, Taboubi participera à un certain nombre de réunions politiques et devrait être reçu par le président Abdelmadjid Tebboune et la visite sera l’occasion de discuter de certaines questions connexes discuter de la situation politique en Tunisie et dans la région, compte tenu notamment des politiques unilatérales menées par le président Kais Saied et du projet de constitution qu’il soumettra à référendum le 25 juillet.

Taboubi et la délégation syndicale tunisienne qui l’accompagnaient ont reçu le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens, Salim Labatcha. Le syndicat a considéré cette visite « comme une confirmation de la profondeur des liens entre l’Union générale de Tunisie et l’Union générale des travailleurs algériens, liens historiques qui se sont noués notamment avant l’indépendance des deux pays dans leur lutte contre le colonialisme français. Les deux organisations ont joué un rôle national important dans la défense de l’indépendance nationale. »

Cette visite montre un net enthousiasme algérien pour les positions du syndicat sur les développements en Tunisie, surtout après les récentes déclarations de Taboubi dans lesquelles il a déclaré que ce qui se passe en Tunisie est une lutte régionale menant à la normalisation, et a noté qu’il était prévu de tirer la Tunisie sur le axe de normalisation, dans le but d’assiéger l’Algérie.

L’invitation officielle algérienne au secrétaire général de l’union tunisienne implique un autre message politique envoyé à Saied par l’autorité politique en Algérie, concernant leurs réserves sur sa politique régionale non déclarée et ses alliances, qui pourraient amener la Tunisie au bord d’un axe d’ajustement particulier, qui pourrait perturber les équilibres existants dans la région et constituer une menace pour la sécurité nationale aux yeux des élites politiques et des autorités algériennes dans un avenir prévisible.

L’analyste politique Hassan Khalasi a déclaré dans une déclaration à Al-Araby Al-Jadeed que « l’autorité politique en Algérie est connue pour son calcul précis de certaines étapes, et je pense que l’appel de Taboubi avec sa position très critique à l’égard de Saied cède la place à un indice. « L’Algérie n’a pas de bonnes relations avec le président. » Al-Tunisi et sa politique et la visite de Taboubi représentant le syndicat, qui est actuellement la force efficace et influente la plus importante en Tunisie, est un message clair à Qais Said que il y a un rejet algérien de sa politique locale, qui pourrait détruire les fondements de la stabilité interne en Tunisie et affecter l’Algérie.

Il a poursuivi : « D’autre part, et c’est le plus important, le rejet par l’Algérie de ses alliances régionales, et nous pensons que l’invitation de Taboubi et le niveau d’accueil officiel qu’il a reçu est le signe d’une prise en main claire de l’Algérie par l’Algérie est une position qui parle de l’existence d’une alliance régionale qui entraîne la Tunisie dans la normalisation pour le siège de l’Algérie.

L’Algérie observe les développements en Tunisie et les politiques de Kais Saied avec prudence et suspicion depuis un certain temps et la récente déclaration du président Tebboune à Rome en est une indication claire, car l’Algérie ressent la pression et l’ingérence des mains régionales, en particulier de l’Égypte, de la Emirats Arabes Unis et France.

Denise Herbert

"Érudit indépendant de la culture pop. Entrepreneur hardcore. Accro à la cuisine typique. Fan d'Internet. Praticien de la musique subtilement charmant."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.