Des étudiants ukrainiens passent des examens médicaux en français par crainte d’un « manque de langue »

Le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation tente d’adopter la langue française dans les tests pour les étudiants revenant d’Ukraine, malgré les nombreux problèmes que rencontrent ces étudiants par rapport aux différentes langues d’enseignement et leur impact sur leurs réponses .

Les étudiants marocains diplômés en médecine, pharmacie et médecine dentaire en Ukraine devraient être intégrés dans des écoles de médecine privées, mais avant cela, ils passeront un examen le 24 septembre, dont les résultats seront annoncés le même jour.

Mohamed El Tahri, directeur de l’enseignement supérieur et du développement pédagogique au ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, a indiqué à Hespress que l’examen se déroulera en français, indiquant que c’est la langue d’enseignement dans ce cours et que seul l’anglais est en vigueur. une option dans une université de Casablanca.

Al-Tahri a déclaré que « les préparatifs sont en cours et que l’examen de français aidera à s’intégrer dans le système », notant que « les étudiants sont accompagnés à cet égard ». Pour cette raison, le ministère a opté pour les établissements privés.

Les examens de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire se dérouleraient comme d’habitude, plus les matières de topographie et de médecine vétérinaire, puis les matières restantes, tandis que les quelques étudiants des autres départements seraient répartis entre les universités, a indiqué le porte-parole.

Hayat Berhou, première vice-présidente de l’Association des parents et tuteurs d’étudiants marocains en Ukraine, a déclaré : « Malgré la date qui approche, les étudiants n’ont toujours aucune information sur l’examen et la langue pour le réussir ».

Barhou a ajouté dans une déclaration à Hespress que « parmi les élèves se trouvent des professeurs d’anglais et d’ukrainien, comment réussiront-ils le test dans une autre langue ? » Après cela », a-t-elle déclaré.

Dans le même contexte, certains étudiants ont décidé de retourner en Ukraine pour reprendre leurs études après avoir été informés par leurs établissements d’enseignement supérieur que les choses étaient revenues à la normale et que les deux formes d’enseignement en présentiel et à distance avaient été adoptées.

Concernant les étudiants qui réussiront les examens au Maroc, le ministre Abdellatif Mirawi a indiqué que le nombre d’étudiants qui se sont inscrits sur une plateforme électronique prévue par le ministère à cet effet a atteint 800 étudiants.

Il est à noter que les parents d’étudiants marocains revenant d’Ukraine en raison de la guerre russo-ukrainienne ont mené une série de veillées pour exiger l’admission de leurs enfants dans les universités marocaines.

Denise Herbert

"Érudit indépendant de la culture pop. Entrepreneur hardcore. Accro à la cuisine typique. Fan d'Internet. Praticien de la musique subtilement charmant."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.