Des incendies engloutissent des milliers d’hectares de forêt en Catalogne, en Espagne

Trois incendies de forêt en Catalogne, en Espagne, ont réduit en cendres près de 2 700 hectares de forêts et de buissons, ont annoncé jeudi les équipes locales de lutte contre les incendies, après qu’une vague de chaleur dans la région ait fait grimper les températures à des niveaux presque record. Les pompiers régionaux ont annoncé sur Twitter que les incendies se sont déclarés mercredi près des villes de Baldomar, Corbera Debre et Castelar Ribera. Des centaines de pompiers combattent les incendies à l’aide de centaines de camions et d’une dizaine d’avions.
L’Espagne connaît une vague de chaleur fulgurante depuis la fin de la semaine dernière, la première vague de chaleur estivale dans le pays depuis 1981. Le 5 juin, la région d’Espagne a brûlé 34 % de moins qu’à la même période en 2021. Mais un mélange de temps chaud, de vents et Les tempêtes Thunder ont déclenché plusieurs incendies de forêt à travers le pays.
En France, les autorités ont mis un quart du territoire de la République en alerte pour une vague de chaleur avec la possibilité que la température puisse atteindre 40 degrés Celsius, un taux précédemment dépassé par l’Espagne, qui connaît également la même vague et avec plusieurs face est Feu. Depuis mardi, la France assiste à une vague de chaleur qui déferle sur l’Espagne depuis le Maghreb, touchant d’abord le sud-ouest du pays avant de se propager. Des températures comprises entre 30 et 35 degrés Celsius ont été mesurées mercredi dans la moitié sud du pays, et la canicule va continuer à se propager.
La chaleur intense a dominé une grande partie du pays, la vague de chaleur se propageant dans les régions du nord et s’intensifiant dans l’ouest et le sud. Dans la chaleur de l’après-midi, la météorologie française prévoit 36 ​​à 39 degrés Celsius dans ces zones, avec la possibilité d’atteindre 40 dans certaines zones.
Les vagues de chaleur attribuées au phénomène de réchauffement climatique se multiplient dans le monde, notamment en France, où ce phénomène s’est produit à un moment sans précédent après les vagues de 2017 et 2008 qui ont débuté le 18 juin.
Face à ces températures, certaines entreprises ont aménagé les horaires de travail, notamment dans le secteur du BTP. Les associations ont également intensifié leurs mesures pour alléger le sort de la population. À Bordeaux, en France, des gicleurs d’eau sont installés dans des endroits connus pour être « très chauds ». A Lyon, la municipalité a prolongé les horaires d’ouverture des parcs et jardins. (agences)

elite boss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.