discriminations et injustices. Les institutions maghrébines et françaises condamnent la politique française des visas

Plus d’une centaine d’institutions et d’associations maghrébines et françaises en général ont appelé les autorités françaises et européennes à reconsidérer les restrictions à la délivrance de visas d’entrée aux citoyens maghrébins.

Un communiqué intitulé « Politique des visas : discrimination et injustice » a dénoncé ces politiques « injustes » des pays européens, notamment la France.

Le communiqué indique que 23% des demandes de visa déposées par des citoyens des pays du Maghreb entre 2021 et mars 2022 ont été rejetées, en sanction des positions de l’Algérie, du Maroc et de la Tunisie, qui s’étaient opposés au retour de leurs citoyens sans papiers d’identité.

Le communiqué précise : « Sous prétexte de lutter contre l’immigration irrégulière, le ministre de l’Intérieur et les autorités françaises n’ont pas honte de mettre en œuvre cette mesure discriminatoire, qui n’est rien d’autre qu’une punition collective injuste contre les citoyens des trois pays. La demande de visa de tout citoyen maghrébin qui souhaite voyager pour des raisons touristiques sera rejetée pour des raisons d’études, de travail, de santé ou familiales.

Il a souligné que « cette mesure, qui viole la communication humaine entre les peuples, conduit à des résultats catastrophiques.

Les associations et institutions signataires de la déclaration ont estimé que cette « extorsion inacceptable et honteuse » constitue une violation d’un droit humain inaliénable, à savoir la liberté de circulation, notamment pour ceux qui ont des liens familiaux et sociaux, que ce soit en France ou dans les pays du Le Maghreb.

Le communiqué souligne que « prétendre lutter contre l’immigration clandestine en restreignant aussi sévèrement le nombre de visas est une mauvaise décision politique qui ne fera que gagner les affrontements les plus extrêmes et xénophobes de la France et des partisans d’une « Europe prison ».

Le communiqué note que « l’Europe a ouvert ses bras à plus de 39 000 ingénieurs tunisiens et 3 300 médecins tunisiens qui ont quitté le pays depuis 2015 ».

Il estime que cet afflux massif de compétences techniques, médicales et paramédicales affecte gravement tous les secteurs d’activité, notamment le secteur de la santé publique, et met en lumière les carences et les inégalités dans les régions les moins développées de tous les pays du Maghreb.

Les institutions et organisations de la communauté internationale ont décrit la demande de visa déposée aujourd’hui par les services consulaires français et européens (espace Schengen) dans l’un des pays du Maghreb comme un « véritable combat » pour les citoyens maghrébins, car ils sont souvent confrontés à encore plus d’humiliations. . Outre la cruauté d’attendre plusieurs semaines voire jusqu’à deux mois voire plus pour obtenir un rendez-vous, tous les obstacles sont mis en place pour empêcher cela. En fin de compte, le rejet est souvent la norme. Sans compter que les démarches sont très coûteuses et que vous ne serez pas remboursé en cas de refus.

A la fin du communiqué, des associations et organisations maghrébines, ainsi que des associations européennes et françaises, ont appelé les autorités à reconsidérer ces mesures discriminatoires. Elle a exprimé son rejet de tels « diktats et injustices flagrantes ».

Il a également appelé toutes les forces démocratiques et la société civile en France, en Europe et dans les pays du Maghreb à se mobiliser et à dénoncer cette politique injuste.

TRT Arabe – Agences

Denise Herbert

"Érudit indépendant de la culture pop. Entrepreneur hardcore. Accro à la cuisine typique. Fan d'Internet. Praticien de la musique subtilement charmant."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.