La crise des visas de voyage vers l’Europe s’est intensifiée

Peu de Tunisiens ont la possibilité de voyager dans certains pays européens (Fethi Belaid / AFP)

La crise de l’obtention des visas de voyage pour les destinations européennes en Tunisie est encore compliquée par le long délai d’obtention des rendez-vous pour déposer les dossiers dans les bureaux désignés et le refus injustifié de centaines d’autres dossiers, limitant les possibilités pour les Tunisiens de se déplacer vers les pays de la l’Union européenne pour les vacances d’été ou pour effectuer des démarches.

Les Tunisiens sont obligés d’attendre des semaines pour obtenir des rendez-vous afin de présenter ce dont ils ont besoin pour obtenir des visas pour l’Europe auprès de centres spécialisés dans les études et le tri des dossiers, et ils continuent d’attendre plus de semaines pour obtenir un visa et ils se plaignent que leurs passeports ont été confisqués pour plusieurs semaines par les bureaux de tri ou les consulats des pays européens, rappelant que les démarches prenaient autrefois plus de quelques jours.

Les Tunisiens avec lesquels Al-Araby Al-Jadeed a communiqué demandent des solutions à la crise des visas, qui s’est récemment élargie et est devenue plus qu’une cible ; France, Espagne et Allemagne. Il est à noter que cela coïncide avec la saison des vacances d’été.

Malak Gelb, une jeune femme tunisienne, a été empêchée d’assister au mariage de sa sœur car elle n’a pas reçu de réponse concernant sa demande de visa pour la France, alors qu’elle savait qu’elle l’avait déposée il y a environ cinq semaines. Gelb explique : « Le dossier me comprend avec mon mari et notre jeune fille, dans le but d’obtenir un visa de voyage touristique après avoir effectué toutes les démarches de séjour en France. Mais je n’ai reçu aucune réponse, m’obligeant à me rendre au centre de tri pour consulter chaque jour le dossier pour obtenir des informations ou du moins pour récupérer les passeports. » Les voyages de ma famille.

Yellow note qu’elle « a dû faire appel aux services d’un exécuteur judiciaire qui s’est rendu au bureau de tri des visas et a récupéré mon passeport après que l’on m’a refusé d’assister au mariage de la famille et que j’ai perdu mes vacances d’été alors que j’étais absent avec un visa en attente d’un voyage à France. »

Les Tunisiens publient leurs expériences d’obtention de visas pour voyager vers des destinations européennes sur des groupes privés, critiquant la longueur et la complexité des procédures, ainsi que le retard dans la réponse à leurs demandes et la confiscation des passeports pendant des semaines. Les Tunisiens qui ont demandé des visas pour se rendre en Europe estiment que le taux de rejet de leurs demandes est inquiétant et s’inquiètent des restrictions européennes en cours à la liberté de circulation vers la rive nord de la Méditerranée.

À cet égard, le porte-parole du Forum de droit économique et social, Ramadan Ben Omar, a déclaré à Al-Araby Al-Jadeed que « les restrictions européennes sur la délivrance de visas de voyage aux Tunisiens font partie de la pression exercée par les pays du nord de la Méditerranée sur les pays du Maghreb acceptant l’expulsion des migrants irréguliers. Benomar ajoute que « la décision de refus ou la durée d’étude des dossiers dans les consulats et les retards éventuels sont le résultat de décisions politiques par excellence ».

Ben Omar explique que « le forum a constaté une recrudescence des plaintes concernant le refus de visas de voyage dans le cadre de la politique européenne restreignant la circulation des citoyens des pays du sud de la Méditerranée », notant que « la Tunisie est en train d’adopter la politique de facto que les pays européens imposent à leurs citoyens.

En octobre 2021, le porte-parole du gouvernement français Gabriel Attal a annoncé un durcissement des visas pour les citoyens marocains, algériens et tunisiens qui refusent de délivrer les autorisations consulaires nécessaires au retour des migrants expulsés de France. Atal a déclaré à l’époque que la réduction de la délivrance de visas pour les Tunisiens serait de l’ordre de 33 %, contre 50 % pour le reste des pays du Maghreb. Cependant, il existe des témoignages de Tunisiens qui ont demandé des visas via le centre TLS indiquant que le Consulat général de France, qui est le seul organe habilité à décider de la délivrance de visas, refuse un grand nombre de demandes, dépassant les 30%. .

Édith Desjardins

"Nerd du Web primé. Sympathique expert de l'Internet. Défenseur de la culture pop adapté aux hipsters. Fan total de zombies. Expert en alimentation."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.