L’économie française sort de récession avec une croissance trimestrielle supérieure aux attentes

L’économie française s’est contractée de 0,2 % au premier trimestre de l’année.

Selon un sondage Bloomberg, les attentes suggèrent que l’économie française, la deuxième en Europe, pourrait croître de 0,2 % au deuxième trimestre.

Les pays de l’Union européenne, dont la France, sont confrontés à de nombreux défis, notamment une inflation élevée et les craintes de couper l’approvisionnement en gaz russe, ce qui menace de plonger l’Europe dans une récession économique.

Malgré la légère croissance, les dépenses de consommation ont diminué pour le deuxième trimestre consécutif.

Les analystes estiment que l’Union européenne, composée de 19 pays, pourrait croître de 0,2 % au deuxième trimestre de l’année.

Certains pays de l’Union européenne devraient annoncer vendredi leur produit intérieur brut du deuxième trimestre.

Selon les analystes, il n’est pas possible de prédire l’évolution des économies européennes dans les mois à venir.

La saison touristique estivale représente un bon coup de pouce pour les économies des pays du Sud, mais les craintes de la perturbation du gaz russe poussent les analystes à revoir à la baisse leurs attentes concernant la croissance de ces pays en plus d’autres défis, notamment l’inflation et les problèmes de chaîne d’approvisionnement.

Notamment, le Fonds monétaire international a abaissé ses prévisions de croissance pour l’économie de la zone euro de deux dixièmes de point de pourcentage à 2,6% cette année et de 1,1% à 1,2% l’année prochaine.

Le Fonds monétaire international a déclaré que l’Allemagne pourrait être la moins performante des pays du Groupe des Sept en 2022, la plus grande économie d’Europe étant fortement dépendante du gaz russe.

Édith Desjardins

"Nerd du Web primé. Sympathique expert de l'Internet. Défenseur de la culture pop adapté aux hipsters. Fan total de zombies. Expert en alimentation."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.